Critérium du Dauphiné : "Ça fait du bien de voir du monde sur le bord des routes !"

Camping-cars et chaises pliantes… Le public est de retour, fidèle au rendez-vous pour soutenir les coureurs cyclistes. Une image presque oubliée.

Article rédigé par
Fanny Lechevestrier - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le public au rendez-vous du Critérium du Dauphiné à Saint-Haon-le-Vieux, le 1er juin 2021. (PHILIPPE VACHER / MAXPPP)

Place aux étapes de montagne sur le Critérium du Dauphiné, avec l’explication attendue entre favoris samedi 5 juin, au sommet de la station de La Plagne. Et au bord des routes, image qu’on avait presque oubliée et qui remplit de joie tout amoureux du vélo, on voit enfin refleurir les camping-cars, la petite table en formica et les chaises pliantes.  

>> Résumé de la sixième étape du Critérium du Dauphiné.

"C’est l’enfance !, s’exclame Michel ému. C’est notre voisin, un des rares qui avait la voiture dans le coin. Il nous emmenait mon frangin et moi. Après, on a gardé le virus". Et même avec un masque et en respectant un peu les distances, impensable pour Michel et sa femme, Madeleine, de ne pas être de retour sur ce Dauphiné. "C’est un rituel. Là, mon frangin va arriver", poursuit Michel. "J’aime bien. On revoit des gens qu’on a vus il y a quelques années. Tiens ! Qu’est-ce que vous devenez ?,  confie Madeleine de son côté. Il y a du lien qui se crée". "Et puis voilà quoi ! On occupe la retraite", conclut Michel.

Un soutien qui fait le bonheur des coureurs. David Gaudu, le leader de la Groupama-FDJ, compte d’ailleurs bien s’appuyer sur eux encore ce week-end. "C’est sûr que ça fait plaisir de renouer avec les supporters, livre-t-il tout sourire. C’est chaleureux. On retrouve une ambiance qu’on avait un petit peu perdue la dernière année. Ça fait du bien de voir du monde sur le bord des routes !" 

La vie qui redémarre

Mais comme le disait Madeleine, le retour du public va bien au-delà du cadre sportif. C’est aussi toute une vie sociale qui se crée autour de l’événement et qui peut enfin reprendre. À l’image de cette ambiance de kermesse et un concert improbable organisé sur la place de l’église, qui fait vivre toute une journée un village comme mardi, à Saint-Haon-le-Vieux. Enfants, retraités, tous en ont pris plein les yeux. "Ça n’a jamais été comme ça dans le village", s’extasie un garçon. "Carrément, ça fait bizarre", renchérit un autre, plus âgé. "Je pense que c’est génial d’aller dans les petits villages comme ça au lieu de tout le temps aller dans les grandes villes. C’était incroyable ! Je les remercie d’être venus", reprend le premier.

Stéphane, lui, n’a pas hésité à parcourir 50 kilomètres pour voir passer le peloton une poignée de minutes. Comme il dit, le cyclisme au bord de la route, c’est un peu la vie qui redémarre. "C’était frustrant de ne pas pouvoir accéder aux courses, aux coureurs, confie-t-il. Ça fait du bien au moral. C’est bon signe. On est sur la bonne voie pour retrouver une vie normale".

Le public de retour sur les bord des routes pour applaudir les coureurs du Critérium du Dauphiné - Reportage de Fanny Lechevestrier.
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Critérium du Dauphiné

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.