Contador ou Armstrong ? Contre la montre décisif à Monaco

Les quelque 180 coureurs du Tour de France 2009 s'élancent aujourd'hui de Monaco pour la première étape, un contre-la-montre décisif, notamment au sein de l'équipe Astana avec le duel attendu des deux principaux favoris, Lance Armstrong et Alberto Contador. A suivre également, la performance du Suisse Fabian Cancellara.

(Radio France © France Info)

Le 96ème Tour de France débute aujourd'hui à 16h dans les rues de Monaco avec un contre-la-montre de 15,5 km. La principale difficulté se situe dans la deuxième partie avec une descente assez technique. Un passage dans lequel les favoris du Tour que sont l'Américain Lance Armstrong, l'Espagnol Alberto Contador, vainqueur de l'édition 2007, le Suisse Fabian Cancellara, pourraient faire la différence.

Principal enjeu de cette première étape, la lutte Contador/Armstrong au sein de l'équipe Astana. Le contre-la-montre pourrait servir de premier test pour l'Espagnol, vainqueur du Tour du Pays Basque et grand favori de ce Tour.

Mais l'Ibérique de 26 ans devra composer avec son collègue d'Astana et non moins rival, Lance Armstrong. L'Américain, 37 ans, vainqueur du Tour à sept reprises fait son grand retour cette année après avoir pris sa retraite en 2005.

Malgré une victoire le 21 juin dernier dans le Nevada Classic et une douzième place dans le dernier Giro, Lance Armstrong semble en-dessous de son niveau habituel. La préparation du Tour aurait pu tourner au cauchemar pour le coureur Américain, victime d'une fracture de la clavicule le 23 mars dernier. Resté trois ans et demi sans courir, le recordman des victoires dans le Tour de France devra batailler pour faire la différence au sein de l'équipe Astana qui compte quelques sérieux prétendants à la victoire finale : Alberto Contador, Levi Leipheimer ou encore Andréas Klöden.

Cancellara, favori de cette première étape

Reste le spécialiste du contre-la-montre, Fabian Cancellara. champion et vainqueur du Tour de Suisse, le coureur de la Saxo Bank est en forme. Donné vainqueur cet après-midi à Monaco, le coureur de 28 ans devra faire la différence dès la première étape avant d'attaquer la montagne, sa grande faiblesse.

Le stress de la première étape semble faire son effet, notamment chez le Belge Tom Boonen. Son équipe, la Quick step, a annoncé ce matin que le coureur avait des "douleurs abdominales". Le manager général de l'équipe, Patrick Lefevere, parlait d'un coureur "affaibli". Vendredi, le coureur Belge a été réintégré au Tour de France par la Chambre arbitrale du sport (CAS). La justice sportive avait dans un premier temps décidé d'exclure le coureur de la grande boucle suite à un contrôle positif à la cocaïne en avril.

Avec ou sans Tom Boonen, le premier coureur s'élance à 16h.

Camille Gignac, avec agences