Cet article date de plus de trois ans.

BMC licencie Samuel Sanchez

L'équipe américaine BMC a annoncé mercredi le licenciement avec effet immédiat de son coureur espagnol Samuel Sanchez après la contre-analyse qui a confirmé le résultat positif d'un contrôle antidopage à l'hormone de croissance.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Samuel Sanchez (39 ans) avait été suspendu à titre provisoire suite au résultat de la première analyse, le 17 août, avant le départ de la Vuelta. Champion olympique sur route en 2008, l'Espagnol a été contrôlé hors course, le 9 août, par la Fondation antidopage du cyclisme (CADF), entité mandatée par l'UCI. L'analyse du second échantillon, pratiquée au laboratoire agréé de Lausanne, a confirmé la présence du produit interdit, comme dans le premier échantillon, a précisé l'équipe américaine.

Le premier cas de positivité aux hormones de croissance date de 2010. Le produit, longtemps indétectable, a été ensuite difficilement décelable en raison de sa fenêtre de détection très courte. Deuxième du Tour 2010, vainqueur de cinq étapes de la Vuelta entre 2005 et 2007, Sanchez a couru de 2000 à 2013 pour l'équipe basque Euskaltel avant de rejoindre BMC. Cette saison, il n'a obtenu aucun résultat probant jusqu'à sa suspension. Sa dernière performance notable date du printemps 2016, avec une quatrième place dans Liège-Bastogne-Liège.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cyclisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.