Affaire Armstrong: 5 quotidiens européens veulent une réforme du cyclisme

Ils réclament que soit créée une commission indépendante pour enquêter sur l'Union cycliste internationale, très décriée.

Lance Armstrong, le 24 juillet 2005, sur un podium du Tour de France.
Lance Armstrong, le 24 juillet 2005, sur un podium du Tour de France. (JOEL SAGET / AFP)

SPORT - Après l'affaire Armstrong, le cyclisme doit mener une "réforme en profondeur". C'est le message qu'adressent dans un manifeste publié samedi 27 octobre cinq quotidiens européens : L'Equipe, la Gazzetta dello Sport en Italie, The Times au Royaume-Uni, Le Soir et Het Nieuwsblad en Belgique

L'Union cycliste internationale (UCI) a décidé vendredi de laisser vierge de victoires le palmarès des épreuves gagnées par Lance Armstrong et annulées pour dopage, dont sept Tours de France. En conséquence, les quotidiens jugent qu'"il est impossible de repartir avec les mêmes structures, le même fonctionnement, les mêmes règles et les mêmes hommes".

Une enquête sur l'UCI

Les cinq journaux demandent notamment "que l'UCI reconnaisse ses responsabilités dans l'affaire Armstrong et fasse amende honorable". Ils appellent encore à créer une "commission neutre et indépendante", sous la responsabilité de l'Agence mondiale antidopage (AMA), pour enquêter sur "le fonctionnement et la responsabilité" de cette institution très décriée.

Il faut également "que l'organisation des contrôles sur les principales courses relève directement de la responsabilité de l'AMA et des agences nationales antidopage". Enfin, le manifeste appelle aussi de ses voeux la tenue "d'états généraux du cyclisme" avant le début de la saison 2013. Et ce, "afin de définir une nouvelle organisation et de nouvelles règles".

Concernant les coureurs convaincus de "dopage lourd", le manifeste réclame des peines de suspension "plus sévères" ainsi que la suspension automatique d'un coureur "qui fait l'objet d'une enquête pour dopage".