Cet article date de plus de deux ans.

Cyclisme sur piste - Mondiaux 2019 : Sébastien Vigier s'arrête en huitièmes de la vitesse individuelle

Le sprinteur français Sébastien Vigier a été éliminé en huitièmes de finale de la compétition de vitesse individuelle des championnats du monde de cyclisme sur piste. A Pruszków, en Pologne, le coureur de 21 ans a été devancé sur la ligne par le Néo-Zélandais Ethan Mitchell.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Sébastien Vigier ne fera pas mieux qu'en 2018. Le sprinteur de 21 ans, médaillé de bronze sur la vitesse individuelle aux Mondiaux d'Apeldoorn l'an dernier, a été éliminé dès les huitièmes de finale à Pruszków, en Pologne. Le Français a été devancé sur la ligne par le Néo-Zélandais Ethan Mitchell, pour sept millièmes de secondes. Son compatriote Quentin Caleyron, appelé au pied levé pour remplacer le convalescent Rayan Helal, s'est lui arrêté en seizièmes face au Canadien Hugo Barrette. 

Une déception pour Vigier, médaillé d'argent sur la vitesse par équipes mercredi.  "C'est la discipline où j'ai le plus envie de gagner, expliquait-t-il avant les Mondiaux. Celle qui me motive le plus. C'est un contre un, c'est de la fierté." Troisième lors de l'étape de Coupe du monde de Cambridge fin janvier, il rêvait d'une médaille face à une concurrence de plus en plus élevée. Piégé et sixième lors de la finale du keirin, jeudi, Vigier continue d'apprendre au plus haut niveau pour viser une médaille olympique dans un an et demi, à Tokyo. 

De l'endurance au programme

Du côté de l'endurance, Pascale Jeuland et Clara Copponi défendront leur chance sur la course à l'américaine (ou madison). Benjamin Thomas, actuellement 11e de l'omnium, tentera une remontée fantastique sur la course à élimination et la course aux points. Ce sera à suivre, ainsi que les quarts de finale de la vitesse individuelle, en direct sur france·tv sport ! 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.