Cet article date de plus de trois ans.

Cyclisme : les Fêlés du Grand Colombier

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Cyclisme : les Fêlés du Grand Colombier
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un groupe d'irréductibles cyclistes amateurs s'attaque chaque année à l'un des cols les plus difficiles de France, le Grand Colombier, dans l'Ain. Reportage.

C'est un paysage star, l'une des vedettes du Tour de France : le Grand Colombier, dans l'Ain, c'est toujours une ascension qui fait sensation. Les cyclistes amateurs n'ont pas attendu ce regain d'intérêt pour se frotter au col. Entre eux, ils ont même un petit jeu : c'est à celui qui le montera le plus en une journée. Ils s'appellent les Fêlés du Grand Colombier. Leur confrérie regroupe environ 1 700 membres. Il faut au minimum deux ascensions le même jour pour appartenir au club.

4 800 m de dénivelée

André, 82 ans, s'est encore levé au petit matin pour ce défi. Mais à quoi carbure cet octogénaire ? Comment fait-il pour avaler ces kilomètres qui font tant forcer ? À la pause, il dévoile son secret : du vin, de l'eau et du pain. Les Fêlés viennent de toute la France et d'au-delà pour grimper les quatre routes du Grand Colombier. Au total, 4 800 m de dénivelée. Tom commence par le plus dur : un tracé qui compte une pente à 22%. Il vient du sud-ouest de Londres (Royaume-Uni). Au sommet, il n'y a pas de médaille, mais simplement la vue sur la chaîne des Alpes, et par temps clair, le mont blanc. À 76 ans, Michel a fait 37 fois les quatre montées. Les doyens des Fêlés sont désormais reconnus dans le peloton. À 1 501 m, ils donnent le vertige aux jeunes générations.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.