Cet article date de plus de trois ans.

Coupe du monde 2018 : Les investissements publicitaires estimés à 2 milliards d'euros

Jeudi débute la 21e Coupe du monde de football en Russie. L’occasion rêvée pour les annonceurs de faire leur promotion. Le rendez-vous le plus attendu de l’année et l’un des plus suivis dans le monde devrait booster le marché publicitaire.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

2 milliards d’euros : c’est le chiffre stratosphérique de l’investissement mondial en publicités durant la Coupe du monde. Un mois de compétition (14 juin – 15 juillet) durant lequel les annonceurs vont signer des gros chèques pour voir leur nom, logo et slogan apparaître. Les montants engagés devraient représenter 10% du marché en 2018, selon une étude menée par Zenith Medias.

En hausse par rapport à 2014

Cette dernière détaille également qu’un peu plus de 700 millions d’euros seront investis sur le marché chinois (représentant 1% des investissements annuels dans la publicité en Chine) contre un peu moins de 350 millions aux Etats-Unis (0,2% du marché annuel). Un investissement qui varie du simple au double entre les deux pays, alors qu’aucun n’a sa sélection nationale qualifiée pour la compétition.

55 millions d’euros devraient être investis en Russie, pays hôte (2,1% du marché), tandis qu’en France, les dépenses des annonceurs sont estimées entre 40 et 50 millions d’euros selon Le Figaro

Tous ces montants sont en hausse par rapport à l’édition 2014 au Brésil, où près 1,5 milliard d’euros avaient été dépensés par les annonceurs. Mais l'étude rappelle également qu'environ 40% de l'audience potentielle ne pourra pas suivre les rencontres à cause du décalage horaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.