Cet article date de plus de trois ans.

Coupe du monde 2018 - Les 5 surdoués qui voudront briller

Ils sont parfois à peine majeurs mais pourraient déjà éclabousser la Coupe du Monde de leur talent. Si le Mondial est une compétition où l'expérience est capitale, certaines diamants bruts comptent bien briller.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

• Timo Werner, sacré départ

Treize sélections, sept buts. Tout attaquant rêve d'un tel départ en équipe nationale. Mais pour l'avant-centre du RB Leipzig Timo Werner, c'est trois buts en matches éliminatoires pour la Coupe du Monde, trois lors de la Coupe des confédérations, le tout à la pointe de la sélection championne du monde en titre.

Il a récemment annoncé, dans Die Welt, qu'il aurait "probablement besoin de jouer avec un autre club pour grandir". Sa valeur marchande est estimée à une centaine de millions d'euros.
 

• Ousmane Dembélé, joyau à polir

Pour son ami Kylian Mbappé, il est "le meilleur jeune du monde". Ousmane Dembélé a déjà plusieurs saisons au haut niveau au compteur, et dans trois clubs différents (Rennes, le Borussia Dortmund et Barcelone).

Devenu l'été dernier le deuxième Français le plus cher de l'histoire (105 millions d'euros plus bonus), 'Ous' n'a pas connu la saison qu'il espérait en rejoignant Barcelone. Blessé gravement dès ses premiers matches, il a été freiné dans sa progression. Rien de mieux qu'un mondial pour repartir de plus belle.
 

• Davinson Sanchez, assurance jeunesse

Le défenseur colombien Davinson Sanchez a réussi une saison pleine avec Tottenham, qu'il avait rejoint la saison précédente en provenance l'Ajax Amsterdam moyennant 45,5 M€. Puissant et rapide, le natif de Caloto fêtera ses 22 ans en Russie.

En sélection, son association avec un autre jeune, le Barcelonais Yeri Mina (23 ans), a permis à la Colombie de terminer les éliminatoires pour la Coupe du monde avec un but encaissé de moins que l'Uruguay de Diego Godin

• Youri Tielemans, l'heure de confirmer

Il faisait rêver toutes les écuries européennes par sa maturité, sa qualité technique et sa vision du jeu, quand il était le très jeune capitaine d'Anderlecht. Mais l'international belge a connu une saison compliquée sous le maillot de Monaco, où l'entraîneur Leonardo Jardim l'a souvent cantonné à un rôle de remplaçant.

Né en 1997, le jeune homme a encore du temps devant lui pour confirmer les attentes placées en lui, et le départ du Brésilien Fabinho devrait logiquement lui libérer une place dans l’entre-jeu monégasque. Surtout si son sélectionneur Robert Martinez lui en trouve une dans son 11. 
 

• Daniel Arzani, plus jeune que Mbappé

Encore plus jeune que la pépite du football français! Né dans les monts Zagros, en Iran, l'Australien Daniel Arzani est le seul joueur retenu pour le Mondial né en 1999 (le 4 janvier, soit 15 jours après Mbappé).

Ailier vif et tonique, il a connu sa première sélection début juin pour six petites minutes contre la République tchèque. Son inexpérience internationale risque néanmoins de le priver d'un temps de jeu significatif.

Avec AFP

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.