Cet article date de plus de deux ans.

Coupe du monde 2018 : Le Nigeria poignarde l'Islande et se positionne pour la qualification

Deuxième victoire pour une équipe africaine dans ce Mondial 2018. Après la victoire du Sénégal (2-1) face à la Pologne, le Nigéria a imité les Lions de la Teranga en battant l'Islande 2-0, ce vendredi à Volgograd. Auteur des deux buts de la rencontre, Ahmed Musa permet au Nigéria de compter 3 points et de prendre la deuxième place du groupe D derrière la Croatie (6 points) et devant l'Argentine (1 point).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Ahmed Musa heureux après la rencontre (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Le match : 2-0

En promettant au président nigérian de ramener le trophée de la Coupe du monde 2018 au pays, Obi Mikel n'est peut-être pas allé un peu trop vite en besogne. Après avoir été décevants face à la Croatie (défaite 2-0), les Super Eagles ont montré un meilleur visage contre l'Islande. Même si en première mi-temps, ce sont les Islandais qui ont séduit. Dès la 2e minute, Gylfi Sigurdsson tentait de tromper la vigilance de Francis Uzoho sur coup franc. Attentif, le portier Nigérian repoussait le ballon en corner. Trois minutes plus tard, le joueur d'Everton récidivait en déclenchant une frappe enroulée malheureusement trop molle pour inquiéter le gardien adverse. Après un début de match intéressant, le match perdait en rythme. Les deux gardiens Francis Uzoho et Thor Halldorsson étant d'ailleurs très peu sollicités. La preuve ? L'Islande a cadré deux tirs à la demi-heure de jeu, tandis que le Nigéria n'en a tenté aucun. 

Mais dans ce match opposant deux équipes aux qualités similaires : notamment la puissance physique et l’explosivité des Nigérians d'un côté, et la combativité et l’agressivité des Vikings de l'autre, les meilleures occasions étaient Islandaises. A l’image d'un coup franc dangereux de Sigurdsson à destination d'Alfred Finnbogason peu avant la pause. Malheureusement, la déviation de l'attaquant d'Augsbourg filait de peu à côté du cadre (45e).

Des Nigérians plus tranchants offensivement

Après un round d’observation, ce choc des semblables finissait par tourner à l’avantage d’une formation africaine plus tranchante offensivement, en seconde période. Au terme d'une contre-attaque rapide, Victor Moses servait Ahmed Musa qui fusillait Thor Halldorsson d'une demi-volée puissante (1-0, 48e).

Derrière au score après cette ouverture du score nigériane, les Islandais tentaient timidement de répondre, grâce aux coups de pied arrêtés de leur numéro 10 Sigurdsson, mais les Vikings étaient trop maladroits dans le dernier geste.

Pire, à la 58e minute, le Nigéria était tout proche d'alourdir la marque par l'intermédiaire de Ndidi. Libre de tout marquage, le milieu de terrain de Leicester décochait une lourde frappe du droit déviée en corner par Gunnarsson. Mais ce ne sera que partie remise. A la 75e minute, le Nigéria pliait définitivement le match après un magnifique slalom d'Ahmed Musa (2-0). Une punition logique pour une Islande apathique.

Sigurdsson, seul Islandais au niveau

Seul le meneur de jeu Sigurdsson, disponible et volontaire, a surnagé au milieu de terrain en distribuant les passes. Mais comme la poisse suivait les Islandais ce soir, il va rater un penalty accordé après révision de la vidéo.  Plus rien ne sera à signaler. Grâce à cette victoire, le Nigeria compte désormais 6 victoires dans son histoire en Coupe du Monde, toutes face à des équipes européennes. 

L'homme du match : Musa capital

Intenable sur le flanc droit de l'attaque nigériane, Ahmed Musa, le milieu de terrain de Leicester, a illuminé la rencontre de son talent. En inscrivant deux buts de grandes qualités (à la 49e et à la 75e minute), il est incontestablement le joueur qui aura posé le plus de problème à l'équipe islandaise. Ce qui laisse les joueurs de Gernot Rohr en course pour la qualification.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.