Cet article date de plus de sept ans.

Cilic pris par la patrouille ?

Le Croate Marin Cilic aurait été contrôlé positif lors du dernier tournoi de Munich au printemps dernier, et suspendu trois mois, mais en catimini, car la Fédération internationale de tennis (ITF) aurait choisi de ne pas en faire état, selon des informations publiées par l'Equipe, relayant des médias croates.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Croate Marin Cilic

Selon ces derniers, Cilic aurait été suspendu en raison d'un contrôle anti-dopage ayant  révélé la prise de substances interdites au printemps, lors du tournoi de Munich où il avait été éliminé en 8e de finale par son compatriote Dodig. Le joueur aurait expliqué qu'il s'agissait d'une erreur d'interprétation, car il n'avait pas fait attention que le produit destiné à faire remonter le taux de sucre dans le sang que lui avait fourni un membre de son staff contenait des molécules susceptibles de rendre l'utilisateur positif à un contrôle antidopage.

Cependant, toujours selon les médias croates, l'ITF aurait décidé de ne rien dire concernant cette suspension. Ce serait pour cela d'ailleurs que Marin Cilic aurait indiqué être blessé à un genou pour justifier son absence à Wimbledon. Trois mois après les faits supposés, la Fédération internationale n'a toujours pas réagi à la publication des informations publiées en Croatie, se contentant de préciser qu'elle ne se prononçait que lorsqu'un joueur était reconnu coupable de pratiques dopantes par un tribunal indépendant. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.