"C’est ce qui se fait de mieux aujourd’hui en slalom" : Clément Noel, l’étoile montante du ski français, veut briller à Kitzbühel

Le skieur français Clément Noël, l’un des grands favoris du slalom de Kitzbühel (Autriche) dimanche, est appelé à devenir un jour le meilleur de sa discipline.

Clément Noël à l\'arrivée du slalom de Wengen (Suisse), le 19 janvier 2020.
Clément Noël à l'arrivée du slalom de Wengen (Suisse), le 19 janvier 2020. (PETER KLAUNZER / KEYSTONE)

Jusqu’où ira Clément Noël ? À seulement 22 ans, le jeune Français fait déjà parti des meilleurs skieurs du monde. Il sera d’ailleurs l’un des grands favoris du slalom de Kitzbühel qui se déroule dimanche 26 janvier dans les Alpes autrichiennes. En cas de victoire, ce ne serait pas une grande première pour lui puisque Clément Noël s’est déjà imposé sur cette même piste l’an dernier. C’était devant la légende, aujourd’hui retraitée, Marcel Hirsher.

Sur ses skis, Clément Noël dégage de la sérénité, parfois de la nonchalance, mais il ne faut pas s’y tromper. Le Vosgien est très déterminé au moment de s’élancer dans les descentes : "Je ne sais pas comment [une course] se gère exactement, ce n’est pas très descriptible", explique-t-il. "J’essaie seulement de prendre le plus de recul sur les choses et d’être le plus libéré possible pour pouvoir faire le meilleur ski possible tout en étant 100 % concentré dans sa course, dans son ski, pour pouvoir y aller à fond."  

Adoubé par ses pairs

Même si Clément Noël n’est que second actuellement au classement de la coupe du monde derrière le Norvégien Henrik Kristoferssen, pour le double champion du monde de slalom, Jean-Baptiste Grange, c’est bien le jeune Français qui est le meilleur de la discipline. "C’est ce qui se fait de mieux aujourd’hui en slalom", affirme-t-il. "Tout est très bien fait, que ce soit au niveau technique, dans la tête aussi puisque depuis deux saisons sa progression est très rapide."

Parfois, il y a des skieurs qui sont au-dessus dans tous les domaines et qui écrasent la concurrence...Jean-Baptiste Grangeà franceinfo

Pour Michel Vion, le président de la fédération française de ski, Clément Noël fait déjà parti des stars tricolores : "Bien sûr, il y a d’autres skieurs français qui peuvent gagner régulièrement comme Alexis Pinturault ou Tessa Worley mais l’avantage de Clément [Noël] c’est qu’il a 22 ans à peine", rappelle-t-il. "Il est donc très précoce et sur les cinq courses cet hiver il en a gagné deux donc ça veut dire que c’est l’un des favoris du slalom [de Kitzbühel]." 

Et au vu du talent immense du Français, la victoire ce dimanche ne devrait pas être loin estime Michel Vion. "S’il pouvait dérouler son ski comme il sait faire, ça ne devrait pas être loin du compte."   

Clément Noël vise le globe de cristal  

Déjà second de la coupe du monde de slalom l’an dernier, derrière l’Autrichien Marcel Hirscher, et vainqueur du trophée de meilleur jeune, Clément Noël a de grandes ambitions cette saison. Il vise le globe de cristal de la discipline, mais aussi un triplé historique sur les trois plus prestigieuses courses du circuit mondial : Wengen-Kitzbuhel-Shladming. "C’est un triplé qui fait rêver", admet le jeune homme. "Ce sont des magnifiques courses et on a tous à cœur de briller sur Wengen-Kitzbuhel-Shladming qui forme le triptyque le plus séduisant du slalom avec des belles pistes, beaucoup de monde et une belle ambiance qui fait plaisir."    Et avec Clément Noël, ce mois de janvier pourrait devenir historique pour le ski français.