Cet article date de plus de deux ans.

Cardiff City avait "abandonné" Emiliano Sala selon l'intermédiaire McKay

L'attaquant argentin décédé dans un crash d'avion Emiliano Sala avait été "abandonné" par le club de football de Cardiff City et contraint d'arranger lui-même le vol qui lui a été fatal, a affirmé jeudi l'intermédiaire Willie McKay. Ce dernier, dont le fils Mark était missionné par le FC Nantes pour trouver un club acheteur pour Sala, l'a aidé à organiser le voyage du footballeur.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (GEOFF CADDICK / AFP)

Après avoir signé à Cardiff, Emiliano Sala était reparti à Nantes le 19 janvier dire au-revoir à ses anciens coéquipiers et récupérer des affaires avant de repartir deux jours plus tard vers la capitale galloise à bord d'un petit avion. L'appareil s'était abîmé dans la Manche, tuant le footballeur et le pilote, David Ibbotson. "Il était plus ou moins abandonné dans un hôtel pour organiser son voyage lui même", a déclaré Willie McKay dans une interview à la BBC.

"Personne à Cardiff ne semblait faire quoi que ce soit", a déclaré Willie McKay. "Ils achètent un joueur pour 17 millions d'euros, puis le laissent seul dans un hôtel pour aller sur un ordinateur et chercher un vol", a-t-il ajouté. "C'est honteux la façon dont ils se sont comportés jusqu'à présent". Le club gallois avait indiqué avoir proposé un vol commercial à Emiliano Sala qui avait décliné.

Willie McKay et son fils ont indiqué avoir payé la totalité du voyage d'Emiliano Sala. Willie McKay a expliqué être passé par l'intermédiaire d'un pilote expérimenté, David Henderson, pour organiser le voyage. Les McKay estiment être devenus des "boucs émissaires" mais espèrent que l'enquête montrera que l'accident était dû à une "erreur du pilote".

Le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a établi lundi que l'avion qui transportait Emiliano Sala n'était pas autorisé à opérer des vols commerciaux. Les enquêteurs ont précisé que David Ibbotson, le pilote, avait déjà transporté d'autres passagers sur la base d'un "partage des coûts", autorisée par la règlementation.

Après l'accident, Cardiff avait suspendu le paiement du transfert d'Emiliano Sala, voulant attendre les premières conclusions du rapport d'enquête sur l'accident pour voir si une partie des responsabilités pouvait être imputée au FC Nantes, justifiant une révision à la baisse du montant du transfert. Le FC Nantes a saisi la Fifa pour obtenir le paiement du transfert.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.