Cet article date de plus d'un an.

Ça s'est passé le 26 juin 1992 : repêché, le Danemark remporte le Championnat d'Europe

Il y a 28 ans jour pour jour, le Danemark réalisait l'un des plus beaux exploits du football mondial. Repêchés de dernière minute pour remplacer la Yougoslavie en pleine guerre, les Danois réussissent la performance de remporter le Championnat d'Europe. Qui plus est en dominant les trois derniers lauréats de la compétition à savoir l'Allemagne, les Pays-Bas et la France... Retour sur un champion pas comme les autres.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

Le Danemark n'aurait jamais dû participer à cet Euro 1992. Mais un évènement extra-sportif va venir tout chambouler. La guerre dans les Balkans pousse l'UEFA à interdire la Yougoslavie de prendre part à ce championnat d'Europe. Face à ce changement, l’instance européenne de football repêche la sélection danoise, deuxième du groupe 4 des qualifications à l’Euro 92, à un point des Yougoslaves.

Le Danemark doit alors effectuer une préparation plus que rapidement. 10 jours seulement alors que toutes les nations se préparent depuis plusieurs mois. De plus, la star de cet effectif danois, joueur du FC Barcelone, Michael Laudrup, prend la décision de ne pas disputer l’Euro. On se dit alors que le Danemark se rend en Suède en mode touriste, et pourtant...

Malgré une préparation accélérée, les Danois sont prêts 

Sans complexe, les Danois effectuent toutefois un début très poussif. Placés dans le groupe de la mort, ils se retrouvent aux côtés de l'Angleterre, demi-finaliste de la dernière Coupe du Monde, du pays hôte et de la France. Après les deux premiers matchs, ils n'ont toujours pas inscrit le moindre but. 0-0 contre les Anglais et une défaite 1-0 face à leur rival suédois. L'élimination est toute proche pour les joueurs scandinaves. Avant d'aller défier la France, ils n'ont qu'un seul point. Seule une victoire leur permettrait de poursuivre leur parcours. 

 (PATRICK HERTZOG / AFP)

La dernière rencontre de groupe contre la France marque alors un tournant. L'équipe de Peter Schmeichel, surnommée la "Danish Dynamite", créé la surprise et s’impose finalement 2 buts à 1. Sous les ordres de Michel Platini, les Bleus étaient pourtant arrivés en Suède après un grand chelem en qualifications (8 victoires). Malgré la présence du duo Jean-Pierre Papin-Eric Cantona, le revers est aussi inattendu que soudain et précipitera le départ de Platini vers d'autres cieux. En attendant, et contre toute attente, voilà le Danemark en demi-finale de l'Euro ! 

Le Danemark élimine les trois derniers vainqueurs de l'Euro

Les Pays-Bas des Bergkamp, Rijkaard, Van Basten et Gullit font face désormais à la petite sélection scandinave. Les Vikings du Nord vont démontrer qu'ils ne sont pas là pour faire de la figuration et que leur présence n'est pas à négliger. Les Néerlandais vont en faire les frais. Une nouvelle fois, les Danois déjouent tous les pronostics et s'imposent lors de la séance de tirs aux buts (2-2, 5-4). L'incroyable exploit est à portée de main.

Le 26 juin 1992 à Göteborg, c'est le jour de la grande finale pour toute la nation danoise. Dernier gros morceau à dévorer : l'Allemagne. Championne du monde deux ans plus tôt, la Mannschaft est sûre de sa force. Tout le monde la voit réaliser le doublé... Les seuls à y croire, ce sont les Danois. Le bloc défensif nordique est impénétrable. Les assauts allemands se multiplient mais rien n'y fait et Peter Schmeichel est toujours au bon endroit. Le réalisme glacial des attaquants du Danemark fait le reste. Jensen à la 18e et Vilfort à la 78e permettent aux Vikings d'exulter (2-0). Ils remportent leur premier et seul Euro. Repêchés 10 jours avant le début de la compétition, sans leur grande star, avec un parcours ultra difficile composé des trois derniers vainqueurs de l'Euro, le Danemark a prouvé que le talent ne faisait pas tout. Sa détermination lui a permis de réaliser l'un des plus grands exploits de l'histoire du football. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.