Cet article date de plus de trois ans.

Super-légers : Terence Crawford domine Julius Indongo

L'Américain Terence Crawford est devenu champion du monde WBA et IBF des super-légers en dominant le Namibien Julius Indongo.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

L'Américain Terence Crawford a surclassé la Namibien Julius Indongo, battu par KO dès la 3e reprise, pour devenir champion incontesté des super-légers de boxe, samedi à Lincoln (Nebraska). A 29 ans, Crawford est devenu devant 12.000 spectateurs le premier boxeur depuis 2005 à détenir les titres des quatre principales fédérations (WBC, WBA, IBF, WBO) et le troisième depuis la création de la WBO en 1988 après ses compatriotes Bernard Hopkins et Jermain Taylor. Déjà champion WBC et WBO des super-légers, il s'est emparé des titres WBA et IBF avec sa 32e victoire, la 23e avant la limite, dans un combat à sens unique dont il était le grand favori.

Au tapis dès le deuxième round

Après une première reprise d'observation, il a rapidement pris la mesure d'Indongo qu'il a envoyé une première fois au tapis dans le 2e round avec une droite au visage. Il a confirmé sa supériorité dès la reprise suivante avec un enchaînement gauche-droite au corps du Namibien qui ne s'est pas relevé et qui a concédé sa première défaite après 22 victoires consécutives.

Changement de catégorie

"Mon rêve initial quand j'ai commencé la boxe était de devenir champion du monde, j'ai des rêves plus grands maintenant", a prévenu Crawford qui a disputé son dernier combat en super-légers et va changer de catégorie pour passer chez les welters. "Il n'y aura à la fin qu'un nom qui compte, celui de Terence Crawford", a assuré le boxeur d'Omaha.

Crawford espère affronter l'Australien Jeff Horn qui a créé la sensation en battant début juillet le Philippin Manny Pacquiao pour le titre WBO des welters, ou même le légendaire "Pac-Man".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Boxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.