Cet article date de plus de six ans.

Pacquiao invite Mayweather à arrêter de parler et à combattre

Le boxeur philippin Manny Pacquiao a lancé un défi à l'Américain Floyd Mayweather jeudi en invitant le champion WBA et WBC des welters à venir "(le) combattre" plutôt que de fixer des conditions qui pourraient empêcher la tenue de cette affiche de rêve.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Manny Pacquiao attend toujours une réponse de Floyd Mayweather (JOE KLAMAR / AFP)

"Il ne fait que parler. Jusqu'à présent, il n'a pas encore accepté de me  combattre. Au lieu de bavarder, il ferait mieux de m'affronter sur le ring", a  déclaré Pacquiao dans une interview. Les fans de boxe du monde entier réclament ce combat entre deux des  meilleurs pugilistes de leur génération, mais les négociations pour qu'un  accord puisse être signé ont toujours échoué. Les négociations achoppent  régulièrement sur l'identité du diffuseur et de l'organisateur.

Pacquiao, 35 ans, a décroché un titre mondial dans huit catégories de poids  différentes (56 victoires, 5 défaites, 2 nuls). Il s'entraîne actuellement pour défendre son titre WBO dans la catégorie  des welters, contre un autre américain invaincu, Chris Algieri, à Macao en  Novembre. Floyd Mayweather, 37 ans, a infligé samedi dernier à Las Vegas une seconde  défaite en quatre mois à Marcos Maidana, et à nier vouloir conserver son  invincibilité (47 victoires en autant de combats) en évitant de combattre  Pacquiao.

L'Américain a déclaré qu'un éventuel combat entre les deux hommes se ferait  selon ses conditions. Pacquiao a répliqué jeudi que les grands boxeurs n'évitaient pas les  combats et ne laissaient pas passer n'importe quel défi. "Je suis fatigué de ses excuses. S'il veut vraiment se battre avec moi, il  sait comment me joindre. Nous pouvons combattre n'importe quand, n'importe où,"  a ajouté Pacquiao.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Boxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.