Cet article date de plus de huit ans.

Charr face à Haye pour la Syrie

Le poids lourds allemand Manuel Charr a défié à nouveau le Britannique David Haye, ancien champion de la catégorie, promettant de reverser la moitié de sa bourse pour la paix en Syrie où il a grandi avant de rejoindre l'Allemagne.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

 "J'ai entendu dire que Haye cherchait toujours un adversaire pour son  prochain combat. Qu'il arrête: je suis là et je l'attends", a déclaré jeudi  Charr, qui reste sur une défaite en septembre face à l'Ukrainien Vitali  Klitschko, tenant du titre WBC, la seule en 24 combats pros. Charr, natif du Liban sous le nom Mahmoud Omeirat Charr, aimerait profiter  d'un tel combat comme un "signe pour la paix" en Syrie, pays que son père avait  quitté pour le Liban où il est décédé en 1986, trois ans avant que la famille Charr se réfugie en Allemagne.

"C'est pourquoi j'ai décidé de donner la moitié de ma bourse à des projets  pour la paix et au peuple de Syrie si David Haye accepte de m'affronter", a  souligné l'Allemand de 28 ans. On doit tous se battre ensemble pour que la paix  intervienne enfin".

Charr avait déjà provoqué Haye en intervenant lors de la conférence de  presse du Britannique après sa victoire sur son compatriote Dereck Chisora en  juillet dernier.  Inactif depuis, Haye, 32 ans, a annoncé jeudi son retour sur les rings pour  le 29 juin à Manchester contre un adversaire restant à désigner, avec toujours  l'intention d'affronter les frères Vitali et/ou Vladimir Klitschko, qui se  partagent les couronnes de la catégorie-reine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Boxe

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.