Basket : bilan NBA réussi pour Victor Wembanyama

Publié
Durée de la vidéo : 4 min
Victor Wembanyama a engrangé des performances stratosphériques pour un rookie de la NBA. Le prodige français est désormais tourné vers les JO de Paris 2024, avec la médaille d'or dans le viseur.
Basket : bilan NBA réussi pour Victor Wembanyama Victor Wembanyama a engrangé des performances stratosphériques pour un rookie de la NBA. Le prodige français est désormais tourné vers les JO de Paris 2024, avec la médaille d'or dans le viseur. (France 2)
Article rédigé par France 2 - S. Ollivier
France Télévisions
France 2
Victor Wembanyama a engrangé des performances stratosphériques pour un rookie de la NBA. Le prodige français est désormais tourné vers les JO de Paris 2024, avec la médaille d'or dans le viseur.

On attendait de voir Victor Wembanyama en NBA, on l’a vu, et on n’a pas été déçu. Cela a été plus compliqué pour son équipe qui ne s’est pas qualifiée pour les playoffs. Les Spurs de San Antonio terminent au fond du classement de la Conférence Ouest de la NBA. Mais si on remonte le temps, souvenez-vous des attentes que l’on avait autour de Victor Wembanyama. Tout le monde ne parlait que de lui, premier choix de la draft, ce système de marché des transferts en NBA, recruté par les Spurs de San Antonio, et présenté comme l’héritier de Tony Parker. Il faut être capable d’assumer tout cela à l’âge de 20 ans.

JO de Paris 2024 : "La médaille d’or est très atteignable"

Sur la saison, il a disputé 71 matchs, avec 21,4 points par rencontre en moyenne, 10,6 rebonds, 3,9 passes décisives et 3,6 contres. Tout cela en moyenne par match. Ce sont parmi les meilleures statistiques de la NBA pour un rookie. "Ce qu’il fait actuellement pourrait être sa pire saison et c’est ce qui est effrayant. C’est peut-être la pire version de ‘Wemby’ que nous verrons dans les 15 prochaines années", a estimé Nicolas Batum, son capitaine en équipe de France, sur Eurosport. Cette progressionVictor Wembanyama se la doit à lui et à son entraîneur emblématique, qui a forgé Tony Parker, Gregg Popovich. Pour les JO de Paris 2024, il estimait dans L’Équipe que "la médaille d’or est très atteignable si on joue de manière à ne pas avoir de regrets".

 

S. Ollivier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.