Confinement : la Ligue nationale de basket suspend partiellement les saisons de Jeep Elite et de Pro B

Le comité directeur de la Ligue nationale de basket (LNB) a décidé de suspendre partiellement les saisons de Jeep Elite et de Pro B en ne maintenant que les rencontres télévisées lors du mois de novembre. Au minimum deux matches de Jeep Elite et un match de Pro B par week-end seront donc maintenus pour honorer les engagements de la LNB avec ses diffuseurs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.

La décision était attendue par tous les acteurs du basket professionnel français. Ce mardi, aux alentours de 17h, le comité directeur de la Ligue nationale de basket (LNB) a tranché sur le sort de la Jeep Elite et de la Pro B : les championnats sont suspendus sauf pour les rencontres télévisées. Soit deux matches de Jeep Elite et une rencontre de Pro B par week-end. Cela "afin d’honorer ses engagements envers ses diffuseurs TV et répondre à l’attente des nombreux fans confinés et privés de matches", annonce l'institution dans un communiqué publié sur son site internet.

Concernant les autres rencontres du mois de novembre, celles qui ne seront pas diffusées sur La Chaîne L'Equipe ou Sport en France, elles "sont reportées, afin de ne pas contraindre les clubs à jouer à huis clos et les priver de recettes", précise le communiqué avant d'ajouter que la LNB "travaille sur un calendrier de reprise post confinement permettant d’assurer la bonne fin de la saison 20/21".

Des clubs fragiles économiquement en cas de huis clos

Le comité directeur a également acté que "le mois de novembre permettra de jouer les matches décalés des poules de la Leaders Cup, ainsi que les quarts et demi-finales. Cette compétition entraînant de moindres enjeux financiers pour les club". La Leaders Cup Pro B est une compétition parallèle au championnat de deuxième division permettant au vainqueur de décrocher un ticket direct pour les playoffs de fin de saison. En prévoyant ces rencontres sur le mois de novembre, la ligue libère donc le calendrier de l'année civile 2021 pour replacer plus facilement les matches annulés ce mois-ci.

Sans aucun revenu de droits télévisuels, le basket français craignait pour la plupart - Boulogne-Levallois, Monaco et l'ASVEL étaient prêts à jouer à huis clos - de jouer les rencontres sans public et donc sans les recettes de billetterie et de partenaires induites. Pour "préserver l’économie des clubs et éviter une cascade de dépôts de bilan", la LNB a écouté les clubs et pris en compte "le refus de jouer à huis clos" qui avait été décidé en amont lors de l'AG du 28 mai dernier au sortir du premier confinement.

Pour le mois de décembre, la LNB a déclaré dans son communiqué que "le comité directeur et les clubs sont dans l’attente de décisions gouvernementales sur d’éventuels dispositifs d’aide qui leur permettraient de prendre les décisions".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pro A

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.