Basket : la rétrogradation en Nationale 1 de Pau-Lacq-Orthez confirmée

Le club du Béarn a remporté la Coupe de France et a été demi-finaliste du championnat de France lors de la saison 2021-2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le bus du club de basket de Pau-Lacq-Orthez l'Elan Béarnais, en déplacement à Orléans (Loiret) pour le compte de la 3e journée de Jeep Elite, le 5 octobre 2019.
 (MATHIAS KERN / RADIOFRANCE)

Voilà un autre club historique qui est relégué administrativement, et ce n'est pas en football. La rétrogradation en Nationale 1 (3e division nationale) de Pau-Orthez, actée pour des raisons financières, a été confirmée, lundi 11 juillet, comme annoncé par le gendarme financier de la Ligue nationale de basket. Le mythique club palois restait pourtant sur un titre en Coupe de France et une demi-finale du championnat de France de basket en 2022.

La Direction Nationale du Conseil et du Contrôle de Gestion des Clubs Professionnels (DNCCGCP) de la LNB s'est réunie dans le cadre du recours gracieux sollicité par le club Elan Béarnais Pau Lacq Orthez et "a décidé de confirmer sa décision de refuser l'engagement du club Elan Béarnais Pau Lacq Orthez en Championnat de France de Betclic Elite et Pro B pour la saison 2022-2023", a indiqué la Ligue dans un communiqué.

Un appel est encore possible

Pau-Orthez dispose encore d'une possibilité d'appel auprès de la Fédération française de basket-ball (FFBB) dans un délai de dix jours ouvrables. La rétrogradation administrative du club béarnais avait été annoncée le 23 juin par la Ligue qui évoquait notamment "l'absence de garantie quant à la continuité d'exploitation du club" pour expliquer sa décision. Elle estime également qu'il existe un "aléa sérieux quant à la réalisation du budget 2022/2023".

Entendu une première fois par l'instance de contrôle le 14 juin dernier, l'Elan s'était présenté avec un déficit avoisinant les 3 millions d'euros, pour un budget fixé à 7,8 millions en début de saison. La DNCCG avait alors réclamé un million d'euros de garantie, la possibilité étant ouverte de rembourser les deux millions restants, via un prêt bancaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pro A

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.