Cet article date de plus de neuf ans.

Oklahoma prend ses marques à Chicago

Oklahoma City a lancé dimanche un avertissement à toute la NBA en effectuant une démonstration face à Chicago (92-78), le leader du Championnat désorienté sans son meneur Derrick Rose. Le score final ne reflète pas la domination du Thunder, qui menait 80-51 à l'issue du troisième quart-temps. Oklahoma s'est ensuite contenté de gérer, ses deux superstars Kevin Durant et Russell Westbrook restant sur le banc dans le dernier quart.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Russell Westbrook s'affirme de plus en plus au sein du Thunder

A quelques semaines des play-offs, le leader de la Conférence Ouest a frappé un grand coup avec la manière. Avec ce succès, dans un match préfigurant une possible finale NBA, le Thunder d'Oklahoma revient à deux victoires  (40 victoires/12 défaites) de Chicago, leader à l'Est (42/12).  Sans Derrick Rose, le MVP (meilleur joueur) de la dernière saison  régulière, qui a manqué son 10e match de rang pour une contracture à une  cuisse, les Bulls ont été archi-dominés à Oklahoma.

Déjà en retard à la pause (49-39), ils ont implosé dans le troisième  quart-temps, en encaissant un inattendu 31-12. Les Bulls se sont montrés  extrêmement maladroits. Le shooteur Kyle Korver a été le seul à sauver les apparences (14 points),  avec le remplaçant John Lucas III (19 points). Joakim Noah (5 points, 6  rebonds) et Carlos Boozer (8 points, 10 rebonds) n'ont pas dominé à  l'intérieur, et Luol Deng a également rendu une pâle copie (8 points). Sans son meneur Rose, les Bulls redeviennent une équipe normale. Nul doute que son retour relancer la franchise.

A Oklahoma, Durant (26 points, 10 rebonds) et Westbrook (27 points) étaient  comme d'habitude inarrêtables et n'ont pas forcé leur talent. Le Thunder a montré que son équipe, jeune et au  potentiel physique extraordinaire, avait cette année la maturité pour être un prétendant crédible au titre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.