Cet article date de plus de deux ans.

NBA - Les Pelicans ramènent OKC sur terre mais perdent Davis

L'approche de la pause du All Star Game a encore fait tomber l'un des cadors de la Ligue. Oklahoma City, 3e de la Conférence Ouest et qui restait sur 5 victoires, s'est incliné sur le parquet de La Nouvelle Orléans (131-122). Malgré 44 points de Russell Westbrook, qui a réalisé son 11e triple-double (avec 14 rebonds et 11 passes), et malgré la sortie à la pause d'Anthony Davis, touché à l'épaule et auteur de 14 points en 16 minutes, OKC a flanché. Si Davis devait manquer le All Star Game, cela pourrait faire les affaires de Rudy Gobert.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
 (TYLER KAUFMAN/AP/SIPA / AP)

Après Houston et Golden State hier, Oklahoma City a rejoint le camp des cadors battus avant le All Star Game. Pourtant, tout pouvait sourire au Thunder, qui venait d'enchaîner cinq victoires de rang et pouvait compter sur son All Star Russell Westbrook en grande forme. Avant de partir pour de courtes vacances, puis de rallier Charlotte dimanche pour le All Star Game, Westbrook ne s'est pas ménagé. Le meneur d'OKC est devenu le meilleur marqueur de l'histoire de sa franchise qui avait commencé son parcours à Seattle, en dépassant les 18.207 points inscrits par Gary Payton. Il a aussi battu son record de points de la saison. Il a surtout enchaîné un onzième "triple double" consécutif (trois catégories de statistiques à dix unités ou plus), nouveau record NBA, avec 44 points, 14 rebonds et onze passes décisives.

Blessure diplomatique pour Davis ?

OKC pouvait même compter sur Paul George, auteur de 28 points, 7 rebonds et 6 passes. Et quand les Pelicans sont revenus des vestiaires après la pause, ils devaient en plus se passer de leur vedette, Anthony Davis, touché à l'épaule gauche. 14pts, 4 rbds et 2 passes en 16 minutes, le bilan de son début de match était pourtant prometteur. Mais son désir de quitter la Nouvelle Orléans laisse un goût amer après cette sortie prématurée, accompagnée de son agent. Certains peuvent penser à une blessure diplomatique. Et l'entraîneur, Alvin Gentry, n'a pas semblé apaiser les choses en déclarant: "Je préfère me concentrer sur les joueurs qui nous ont permis de décrocher cette belle victoire".

Et malgré tout ça, le Thunder a chuté. Sans Davis, les Pelicans ont bien joué. Ils ont pris le dessus durant le 3e quart-temps grâce à Julius Randle (33 pts et 11rbds) et Jrue Holiday (32 pts et 7 passes).

 

Pas de 19e défaite de rang pour les Knicks

L'autre événement de la soirée, c'est la fin de série noire pour New York. Après avoir concédé 18 défaites de rang, soit la plus longue de son histoire, la franchise a renoué avec la victoire en battant Atlanta (106-91) chez les Hawks. L'équipe de David Fizdale a pris un départ tonitruant et menait 28 à 13 après la première période. Sous l'impulsion de Dennis Smith junior (19 pts), arrivé à New York dans le cadre de l'échange de Kristaps Porzingis avec Dallas, les Knicks ont résisté au retour des Hawks juste avant la pause. Les Knicks restent derniers de la conférence Est (11 v-47 d) et doivent maintenant stopper une autre série catastrophique: leur dernière victoire dans leur salle, le Madison Square Garden, remonte au 1er décembre et ils ont perdu 18 matches de suite à domicile.

Résultats

Atlanta - New York 91 - 106
La Nouvelle-Orléans - Oklahoma City 131 - 122
Orlando - Charlotte 127 - 89

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.