Cet article date de plus d'un an.

NBA : Les Lakers à l'arraché, Toronto ne s'arrête plus

Un mois après l'humiliation subie à Boston, les Lakers ont péniblement redoré leur blason dimanche en NBA face aux Celtics, enchaînant une cinquième victoire de rang. Les Raptors continuent eux sur leur lancée. Une fessée face à Indiana et Toronto consolide sa deuxième place à l'Est. Sans jouer, les Bucks de Giannis Antetokounmpo ont validé leur billet pour les play-offs, effaçant le précédent record de Golden State.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.

 Les Lakers à l'arraché

A la veille de la cérémonie publique qui promet d'être forte en émotion au Staples Center, à la mémoire de Kobe Bryant, de celle de sa fille Gianna et des sept autres victimes du crash d'hélicoptère survenu le 26 janvier près de Los Angeles, les Lakers ont mis un point d'honneur à se venger de Boston qui les avait étrillés le 20 janvier (139-107). Mais ce fut très compliqué.

Sous les yeux de la légende des Celtics Bill Russell, vêtu du maillot numéro 24 de Bryant, LeBron James et Anthony Davis n'ont pas été trop de deux pour venir à bout (114-112) du rival historique - qui les devance d'un trophée (17 contre 16) au rang des plus titrés de la NBA -, porté par Jayson Tatum en feu avec 41 points dans la musette. C'est dans le money-time au parfum de play-offs que la différence s'est faite d'un rien. James a d'abord réussi un "fade-away" (tir après un saut en arrière) à trente secondes du buzzer, avant que Davis ne convertisse trois des cinq lancers francs obtenus pour définitivement contenir l'adversaire. Au final, le premier est passé près du triple-double (29 pts, 9 rbds, 8 passes), le second a réussi son sixième match d'affilée à plus de vingt-cinq points et dix rebonds (32 et 13).
 

"Cette rivalité dure depuis les années 1950. La vivre à notre tour, c'est juste spécial. J'essaie simplement de l'entretenir avec le plus grand respect en jouant de la bonne façon, comme tous les joueurs des deux équipes l'ont fait par le passé", a commenté après coup LeBron James. Avec ce cinquième succès de rang, L.A. conforte sa première place à l'Ouest, devant Denver qui a réagi, après deux défaites consécutives, en battant Minnesota (128-116). Les Celtics, eux, demeurent troisième à l'Est.

Les Raptors sèment la terreur

Où s'arrêtera Toronto? La question que personne n'osait poser avant le début de saison à propos du champion en titre, dépourvu de la star Kawhi Leonard parti aux Clippers et donc promis à rentrer dans le rang, brûle désormais toutes les lèvres tant cette équipe fait montre de ressources impressionnantes. Vainqueurs d'Indiana (127-81) - soient 46 points d'écart, leur record en 2019-2020 -, les Raptors, pourtant privés de Marc Gasol (ischio-jambiers) et Norman Powell (doigt), ont pu compter sur un collectif diablement efficace (60 points venus du banc), bien emmené par les tauliers Pascal Siakam (21 points), Serge Ibaka (15 points, 15 rebonds) et Kyle Lowry (16 points, 11 passes). La franchise canadienne, qui enchaîne avec un neuvième succès à domicile, son 17e en 18 matches, consolide sa deuxième place à l'Est derrière Milwaukee,

Milwaukee efface le record des Warriors

Milwaukee; justement, est devenu - sans jouer ce dimanche - l'équipe la plus rapide de la NBA à se qualifier pour les play-offs, après seulement 56 matches de saison régulière soient deux de moins que le précédent record établi en 2016 et 2017 par Golden State. Les Warriors de Stephen Curry, l'équipe alors ultra-dominante de la Ligue, avaient atteint ce stade après 58 rencontres.

Les Bucks, leaders cette saison dans de nombreux domaines statistiques, se voient donc d'ores et déjà récompensés, à la faveur de la défaite de Washington à Chicago (126-117) qui les garantit dès à présent de finir au pire à la 8e place à l'Est, la dernière qualificative. Néanmoins, c'est évidemment la première place que vise uniquement la franchise du Wisconsin, portée par Giannis Antetokounmpo, le MVP de la saison passée bien parti pour garder sa couronne cette année. Actuellement elle présente logiquement le meilleur bilan de la Ligue avec 48 succès pour 8 défaites, soit 85,7% de victoires. A titre de comparaison, les Lakers, leaders à l'Ouest, en sont à 43-12 (78,2%) et son dauphin à l'Est Toronto en est à 41-15 (73,2%).
 

Les résultats de la nuit

Toronto - Indiana 127 - 81
Portland - Detroit 107 - 104
Chicago - Washington 126 - 117
Oklahoma City - San Antonio 131 - 103
Golden State - La Nouvelle-Orleans 101 - 115
Denver - Minnesota 128 - 116
LA Lakers - Boston 114 - 112
 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.