Cet article date de plus d'un an.

NBA : LeBron James redonne joie aux Lakers et au Staples Center

Sous les yeux de Tony Parker, LeBron James a réalisé une grande performance au Staples Center pour donner la victoire aux Lakers face à San Antonio. Une deuxième victoire pour la franchise depuis le décès de Kobe Bryant le 26 janvier dernier. Dans les autres rencontres de la nuit, Giannis Antetokounmpo s'est mis en mode "monstre", Nikola Jokic a tout écrasé et James Harden a repris son envol.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
  • LeBron James redonne joie aux Lakers et au Staples Center

Il aura fallu "deux matches trois-quarts" pour qu'une effusion de joie traverse les Lakers, depuis le décès de Kobe Bryant, suivi la semaine passée d'un vibrant hommage aux larmes contre Portland, défaite à la clé, et d'une victoire sans saveur face à Sacramento. Et c'est LeBron James que le Staples Center peut remercier avec ses cinq paniers à trois points d'affilée réussis dans le dernier quart-temps qui ont éteint les espoirs déjà maigres de San Antonio (129-102). Rien de mieux que renouer avec le "showtime" pour reprendre goût au basket.

Sous les yeux de Tony Parker venu voir ses anciens Spurs, le "King" a fini avec 36 points (12/20 aux tirs), 9 passes, 7 rebonds. Son équipe, toujours solidement placée en tête à l'Ouest, a frôlé les 60% de réussite aux tirs. San Antonio, malgré un bon DeMar DeRozan (28 pts, 9 rbds, 7 passes), ne pouvait pas lutter et reste 10e.

  • Antetokounmpo plus fort que Williamson

Encore trop fort, Giannis Antetokounmpo a remporté le duel de "monstres" qui l'opposait pour la première fois au phénomène Zion Williamson, permettant à Milwaukee de s'imposer à New Orleans (120-108). Auteur de 34 points, 17 rebonds et 6 passes en 33 minutes, le "Greek Freak" a encore été l'homme providentiel pour les Bucks. Khris Middleton l'a bien secondé (20 pts, 8 rbds, 8 passes). Statistique aussi impressionnante que parlante, c'est la dixième fois cette saison qu'il réussit un match à au moins 30 points, 15 rebonds, 5 passes. Neuf autres joueurs l'ont fait, mais une fois. Une performance qui en fait le favori à sa propre succession pour le titre de MVP.

Avec un bilan de 43 victoires pour 7 défaites, les Bucks confortent leur domination en tête de la conférence Est. "Ce sera bien si on remporte 70 matches, a-t-il dit sur TNT. Mais ça sera mieux si on joue les finales." L'image du match fut son contre sur une tentative de dunk de Williamson, semble-t-il valable mais sanctionné d'une faute. Pour autant, Zion (20 pts, 7 rbds, 4 passes) lui a opposé une bonne résistance quand ils se sont croisés. Brandon Ingram a été prolifique pour les Pelicans (32 pts, 7 rbds).

  • Le collectif de Denver fait la différence face à Portland

Même s'ils ne jouent pas au même poste, la confrontation entre Damian Lillard et Nikola Jokic était prometteuse. Mais elle n'a pas résulté d'un vrai match entre Denver et Portland, tant le collectif des Nuggets a encore été dominateur (127-99). Non seulement Jokic a été impérial à l'intérieur avec 29 points, 13 rebonds, 9 passes (en 31 min), mais en plus ses coéquipiers ont été au diapason, puisque tous ont marqué, dont Jamal Murray (20 points) pour son retour après dix matches d'absence dus à une entorse à une cheville.

En face, Lillard est redescendu de la stratosphère qui l'a vu culminer à 48,8 points de moyenne sur les six précédents matches, se contentant cette fois de 21 pions, à 8/23 aux tirs. Denver reste 3e à l'Ouest mais dans la roue des Clippers. Les Blazers demeurent 9e.

  • James Harden retrouve ses standards

Après un petit coup de moins bien la semaine passée où il a tourné à 19 points de moyenne, James Harden a retrouvé ses standards habituels avec un second match consécutif à 40 unités qui a bien aidé Houston à engranger une troisième victoire de rang contre Charlotte (125-110).

En l'absence de Russell Westbrook, "The Beard" s'est démené puisqu'il a frôlé le triple-double (12 passes, 9 rebonds), face à des Hornets qui ont compté quinze points d'avance au premier quart-temps. Les Rockets (5e) ne sont qu'à une victoire de Utah. Charlotte poursuit sa spirale négative (12e revers en 13 matches) et voit un peu plus s'éloigner les play-offs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.