NBA : Ja Morant suspendu huit matchs après s'être exposé sur ses réseaux sociaux avec une arme à feu

La star de Memphis a déjà purgé cinq des huit matchs de suspension. Son retour sur les parquets est attendu au 20 mars, contre Dallas.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
L'arrière-meneur de Memphis, Ja Morant, à l'occasion d'un match de NBA contre Philadelphie, le 23 février 2023. (TIM NWACHUKWU / AFP)

Ja Morant, star des Grizzlies de Memphis, qui avait posté une vidéo de lui brandissant une arme à feu dans une boite de nuit, a été suspendu pour huit matchs "pour conduite préjudiciable à la ligue", a annoncé, mercredi 15 mars, la NBA. 

L'histoire a commencé le 4 mars. Considéré déjà comme l'un des meilleurs joueurs de la NBA, Ja Morant, âgé de 23 ans, avait posté un livestream dans lequel il tenait une arme de poing dans une discothèque, à Glendale dans le Colorado. La police locale avait ouvert une enquête et "conclu que personne n'avait été menacé par l'arme à feu et qu'en fait, aucune arme à feu n'avait été retrouvée", décidant de ne pas inculper le jeune homme. Ce dernier, sans dire comment elle s'était retrouvée entre ses mains, a assuré qu'elle "ne (lui) appartenait pas". La NBA a aussi mené son enquête, établissant que Ja Morant "était en état d'ébriété" au moment des faits.

"Une conduite irresponsable"

"La conduite de Ja [Morant] était irresponsable, imprudente et potentiellement très dangereuse", a déclaré le patron de la ligue, Adam Silver, après une réunion dans les bureaux de la NBA à New York avec le principal intéressé, en présence également de la directrice du syndicat des joueurs (NBPA). "Elle a également de graves conséquences compte tenu de l'influence considérable qu'il exerce, en particulier sur les jeunes fans qui l'admirent. Il a exprimé une contrition sincère et des remords pour son comportement", a-t-il ajouté.

Ja Morant, qui avait présenté ses excuses dans un communiqué au lendemain des faits, ajoutant vouloir "obtenir de l'aide pour gérer (son) stress et (son) bien-être général", a intégré un programme de soutien psychologique en Floride durant quelques jours. Cet incident est le dernier en date d'une série impliquant le meneur de Memphis, notamment accusé d'avoir donné "12 à 13 coups de poing" à un jeune de 17 ans chez lui en juillet 2022.

"Je me rends compte de ce que j'ai à perdre (...) Il s'agit simplement d'être plus responsable, plus intelligent et d'éviter de prendre des mauvaises décisions", a déclaré la star des Grizzlies dans une interview accordée à ESPN.

Sa suspension, "sans paiement de salaire", est rétroactive, a également précisé la NBA. L'arrière, écarté jusqu'à nouvel ordre par son club depuis cinq rencontres, pourra donc rejouer lundi 20 mars, à l'occasion de la réception des Dallas Mavericks.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.