Cet article date de plus d'un an.

NBA : la carrière de Kobe Bryant en 6 dates

Tragiquement décédé ce dimanche dans un accident d'hélicoptère en Californie à seulement 41 ans, Kobe Bryant était une légende du basket mondial. Cinq fois vainqueur de la NBA avec les Los Angeles Lakers, il avait pris sa retraite sportive en 2016 après 20 ans de bons loyaux services. Double champion olympique avec les Etats-Unis en 2008 et 2012, le Black Mamba est également le quatrième meilleur scoreur de tous les temps. Retour sur six dates marquantes, parmi tant d'autres, de sa carrière.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 4 min.
  • 26 juin 1996 : sa draft

 A 17 ans, le jeune Kobe Bryant se présentente à la Draft 1996 de NBA, sélectionné par les Hornets de Charlotte en 13e position. Une place qui peut sembler risible vue la suite de sa carrière, mais prouve la présence de talents plus attendus devant lui comme Allen Iverson, premier de la Draft. Et pourtant, le jeune prodige est repéré par Jerry West, alors General Manager des Los Angeles Lakers. Voulant absolument le basketteur universitaire dans sa franchise, le champion NBA 1972 trouve un accord avec les Hornets pour l'échanger contre le Yougoslave Vlade Divac. Cet incroyable transfert fera les bonnes affaires de l'équipe aux 16 titres NBA, qui vient de récupérer selon Jerry West : "le vrai numéro 1 de cette draft". Pour son premier match le 3 novembre 1996, l'arrière devient le plus jeune joueur de l'histoire de la ligue. Il marquera son premier point en NBA face aux Hornets, seulement deux jours plus tard.

  • 19 juin 2000 : son premier titre NBA

Pour sa quatrième saison avec les Lakers, Kobe est déjà un joueur indispensable dans son équipe. A seulement 22 ans, le basketteur originaire de Philadelphie montre une maturité et une aisance rare. Après une finale de conférence Ouest sensationnelle contre les Trail Blazers de Portland remportée en 7 rencontres, les Lakers atteignent les finales NBA. Mené par le coach de Phil Jackson, Los Angeles fait face aux Indiana Pacers. Mais tout ne va pas se passer comme prévu pour le jeune prodige. Blessé à la cheville, il est contraint de manquer le match 3. En mauvaise posture, les Lakers souffrent de son absence et s'inclinent après avoir remporté les deux premiers matches. Malgré la douleur, Kobe Bryant revient pour le match 4 et marque un total de 28 points. Il portera finalement sa franchise jusqu'au titre au Staples Center, le 19 juin 2000.

  • 22 janvier 2006 : sa performance historique 

Une soirée qui restera à jamais gravée dans les esprits des fans de NBA. Déjà sacré trois fois champion avec les Lakers avant cette date (2000, 2001 et 2002), Kobe livre à nouveau un match d'anthologie. Face aux Toronto Raptors, la star mondiale ne fera aucun cadeau (122-104). Alors que la franchise est auteure d'une saison en demi-teinte (22 victoires pour 19 défaites), le basketteur originaire de Philadelphie s'apprête à porter tout seul son équipe. Résultat ? Kobe Bryant marque ce jour-là 81 points, soit 1,89 points par minute. Rien que ça. Intouchable, il signe la deuxième meilleure performance de l'histoire de la NBA. La première étant le record historique de Wilt Chamberlain et ses 100 points marqués avec les Warriors de Philadelphie face aux Knicks de New York le 2 mars 1962 (169-147).

  • 24 août 2008 : son premier titre olympique 

A l'image de la "Dream Team" de Michael Jordan, la "Team USA" atterrit à Pékin dans l'optique de décrocher un titre olympique aux Jeux d'été 2008 après l'échec de 2004. Avec LeBron James et Carmelo Anthony à ses côtés, le Black Mamba enrichit son palmarès en survolant la compétition. Considéré comme l'un des plus beaux matches de tous les temps, la finale face à l'Espagne restera dans les mémoires. Sur le score final de 118 à 107, Kobe Bryant et ses coéquipiers ont livré une performance de haut vol, magnifiée par un impressionnant niveau collectif. Heureux d'ajouter un titre olympique à son CV, l'arrière des Lakers a surtout voulu montrer une équipe américaine soudée. Les Etats-Unis remettront le couvert quatre ans plus tard aux Jeux de Londres avec une nouvelle médaille d'or, encore face à l'Espagne (100-107).

  • 17 juin 2010 : son dernier titre NBA

Il termine la décennie en beauté. 10 ans après son premier titre avec les Los Angeles Lakers, KB24 s'apprête à décrocher le cinquième et dernier titre de sa carrière. Face aux Celtics de Boston, la bataille s'annonce rude et compliquée. Les hommes de Phil Jackson remportent aisément le match 1 (89-102) grâce aux 30 points marqués par le Black Mamba. Mais le match 2 connaît le scénario inverse (103-94). Trois victoires partout au terme des six matches. Plus qu'un pour départager les Lakers et les Celtics. Bien évidemment, Kobe Bryant prend les choses en mains et termine meilleur marqueur de la rencontre avec 23 points et 15 rebonds. Il remporte par la même occasion le trophée de MVP des finales, comme en 2009. C'est le 16e titre des Lakers et le dernier à ce jour.

  • 13 avril 2016 : son dernier match en carrière

Voilà désormais 20 ans que la star NBA vole au-dessus de sa discipline. Troisième meilleur scoreur de tous les temps avant de prendre sa retraite (désormais quatrième derrière LeBron James), Kobe Bryant décide de s'arrêter à l'âge de 38 ans. Pour son dernier match en carrière, KB24 veut faire ses adieux au Staples Center avec la manière. Face au Jazz de l'Utah, la star réalise un match de légende. Monstrueux, il inscrit 60 points dans une victoire sur le score de 101 à 96 avec un 22 sur 50 au tir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.