Cet article date de plus de deux ans.

NBA : Golden State sort la carte Cousins, Irving intenable

Dans la nuit de vendredi à samedi, Golden State a enregistré le retour de DeMarcus Cousins face aux Los Angeles Clippers. A la clé, une victoire 112-94 et un premier match en configuration optimale pour les hommes de Steve Kerr. "La saison est finie", plaisante-t-il. A noter également, le gros match de Kyrie Irving contre Memphis et la suite de la bonne série pour le Jazz de Rudy Gobert.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
 (EZRA SHAW / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Les choses sérieuses ne font peut-être que commencer pour Golden State : pour la première fois de la saison dans leur configuration optimale, avec le retour de DeMarcus Cousins, les Warriors ont aligné une septième victoire de suite (112-94), vendredi face aux Los Angeles Clippers.

Cousins, victime d'une rupture du tendon d'Achille gauche il y a tout juste un an, a fait du... Cousins pour son premier match sous le maillot de Golden State. L'imposant et caractériel pivot a marqué les premiers points de son équipe, leader de la conférence Ouest (32 v-14 d), d'un dunk rageur et a été exclu en début de 4e période après une 6e faute personnelle.

Entre temps, Boogie a fait des dégâts en seulement 15 minutes de jeu avec 14 points, dont trois tirs primés, six rebonds, trois passes décisives, une interception et un contre. "L'attente a été longue, difficile parfois, mais quel plaisir de pouvoir faire à nouveau ce que j'aime par dessus tout, jouer au basket", a-t-il admis.

"Il m'a impressionné (...) Je ne m'attendais pas à ce qu'il marque trois paniers à trois points, dont deux à des moments aussi importants du match, il a fait du bon boulot malgré la fatigue et les émotions", a noté son entraîneur Steve Kerr. "Vous pouvez écrire que la saison est finie et que personne ne peut plus nous battre", a plaisanté le coach des Warriors.

"La saison est finie"

Si Kerr préfère en rire, le reste de la NBA redoute que le retour de blessure de Cousins signifie que les espoirs, déjà minces, de faire mordre la poussière aux Warriors se soient définitivement envolés. Ils sont devenus la première équipe depuis les Celtics en 1975 à aligner un cinq majeur composé intégralement de joueurs déjà sélectionnés pour le All Star Game.

Avec Cousins, ils ont trouvé la réponse à l'une de leurs rares faiblesses, si non leur seul point faible, des quatre précédentes saisons: le poste de pivot. Et comme Stephen Curry est en pleine forme (28 pts), il devient difficile de les accrocher, comme l'ont constaté les Clippers au contact jusqu'à la pause (52-51), avant d'exploser en cours de 3e période en moins de trois minutes (69-55).

Irving comme Bird

Une autre équipe de la conférence Ouest écœure la concurrence: il s'agit d'Utah qui a signé face à Cleveland sans trop s'employer sa sixième victoire consécutive (115-99). Donovan Mitchell a marqué 24 points et Rudy Gobert s'est offert son 38e double double avec 19 points (8 sur 10 au tir) et 15 rebonds. Le Jazz qui a attendu mi-décembre pour s'extirper du ventre mou de la conférence Ouest s'est emparé de la 7e place (26 v-21 d).

A l'Est, Boston semble avoir tourné la page de sa mauvaise passe du début d'année. Vainqueurs de Toronto (117-108) mercredi, les Celtics ont dominé Memphis 122 à 116 grâce à 38 points de Kyrie Irving. Le meneur des Celtics a également distillé onze passes décisives, dépassant les 35 points et dix passes décisives pour la deuxième fois cette saison (43 pts et 11 passes contre Toronto le 16 novembre).

Il est le premier joueur des Celtics depuis le légendaire Larry Bird, en 1989-90, à avoir dépassé ces seuils à plusieurs reprises durant la même saison. Boston reste 5e de la conférence Est (27 v-18 d), tandis que Memphis qui n'a remporté qu'un seul de ses onze derniers matchs, est avant-dernier à l'Ouest (19 v-26 d).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.