Cet article date de plus de quatre ans.

La nuit NBA au crible : Cleveland chute, Batum brille

Cleveland a subi sa deuxième défaite en un mois face aux Bulls, subissant ainsi l'absence d'Irving et Love. Du côté des Français, Nicolas Batum a brillé, alors qu'Evan Fournier a fait son grand retour.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Batum a encore brillé. (STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Le match de la nuit : Cleveland chute à domicile

Pour la deuxième fois cette saison, les Cavaliers de Cleveland ont été battus par Chicago, cette fois devant leur public (106-94). Les champions en titre ont payé l’absence du « Big Three » : LeBron James, grippé mais auteur de 31 points (huit rebonds et sept passes), n’a pas réussi à faire oublier l’absence de ses deux acolytes. Kevin Love n’a toujours pas récupéré de son intoxication alimentaire lors du Réveillon du Nouvel An, quand Kyrie Irving est toujours blessé à la cuisse. Plus discret que lors de son énorme performance lundi face à Charlotte, Jimmy Butler a été le grand artisan de la victoire des Bulls, en marquant seulement vingt points, certes, mais 14 dans le 4e et dernier quart-temps… Malgré cette huitième défaite, Cleveland reste leader de la conférence Est.

Le joueur de la nuit : Westbrook, encore et touj​ours

Russell Westbrook a eu beau être marqué toute la soirée par Michael Kidd-Gilchrist, et voir son champ d’action fortement réduit, rien ne l’a empêché de réaliser à nouveau de grosses statistiques. La star d’Oklahoma City a de nouveau marqué 33 points, capté 15 rebonds et distillé huit passes décisives. S’il n’a pas pu empêcher son équipe de perdre face aux Hornets (123-112), Westbrook réalise son 16e triple double d’affilée, et s’affirme comme le grand favori au titre de meilleur joueur de la saison (MVP).

Le top 10 de la nuit :

Les résultats de ​la nuit :

Cleveland – Chigao 94-106
Oklahoma – Charlotte 112-123
Golden State – Portland 125-117
New York Knicks – Milwaukee 104-105

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.