Joakim Noah annonce sa retraite sportive après 13 saisons en NBA

Joakim Noah a annoncé sa retraite sportive ce lundi 1er mars sur son compte Instagram. Le Français a joué 13 ans en NBA dont une majeure partie avec les Bulls de Chicago, franchise avec laquelle il a été deux fois All-Star et élu une fois défenseur de l'année en 2014.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Joakim Noah lors de sa saison 2016-2017 avec les Knicks de New York. (ELSA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

C'est la fin d'une ère pour le basket français. "C'était une sacrée aventure. Merci à tous ceux qui m'ont montré de l'amour tout au long de mon parcours", a écrit sur son compte Instagram celui qui a longtemps porté le maillot des Chicago Bulls. Un peu moins de deux ans après Tony Parker, l'autre star tricolore de la NBA durant la dernière décennie a décidé de mettre un clap de fin à sa carrière de basketteur professionnel. Joakim Noah, le fils de Yannick, a annoncé ainsi ce lundi son retrait définitif des parquets, 13 ans après avoir débuté dans le plus grand championnat au monde.

Noah tire sa révérence

Drafté en 9e position en 2007 par les Chicago Bulls, la célèbre franchise de Michael Jordan, le natif de New York y a passé neuf saisons. Malgré un bagage technique jugé léger à son arrivée, le pivot franco-américain a su gagner le respect de tous par sa hargne et son intelligence sur le terrain.

Sous les ordres de Tom Thibodeau, Joakim Noah a été élu à deux reprises All-Star, en 2013 et 2014, avant de connaître son apogée avec un titre de défenseur de l'année obtenue la même saison, récompense suprême pour les pivots.

Voir le post sur Instagram

Son départ des Bulls en 2016 marque le début de la fin pour le fils du dernier vainqueur français de Roland-Garros. Après deux saisons à New York, dont une partie hors des parquets pour un contrôle positif à un complément alimentaire interdit en NBA, il a tenté de rebondir aux Grizzlies de Memphis, mais la flamme s'est éteinte. Il a ainsi terminé sa carrière aux Clippers de Los Angeles avant de sortir par la petite porte en décembre 2020.

Les Bleus, une histoire compliquée

Américain de cœur, l'ancien joueur des Gators de Florida aurait pu briller aussi avec les Bleus mais son histoire restera un acte manqué. Entre incompréhension et manque d'envie, Joakim Noah n'a jamais eu le même impact que son père dans sa discipline pour l'équipe de France.

Et pourtant, tout avait bien commencé. Avec Boris Diaw, Nicolas Batum et Tony Parker, il manque l'or aux championnats d'Europe 2011 et échouent en finale face à l'Espagne. Mais le jeu développé promet des jours meilleurs pour ceux là. Ce sera pourtant sans lui qu'ils iront décrocher le titre européen deux ans plus tard en Slovénie. La faute notamment à un physique réputé fragile et qui l'aura souvent handicapé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.