James Harden cartonne pour ses débuts avec les Brooklyn Nets, trois jours après son transfert retentissant

La première de James Harden à Brooklyn s'est déroulée comme dans un rêve samedi. La star, transférée mercredi par Houston, a signé un match plein dans la victoire des siens contre Orlando (122-115). Harden termine avec un triple-double et de très belles impressions avec Kevin Durant, malgré un état de forme loin d'être optimal.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
James Harden a brillé pour sa première avec les Brooklyn Nets et n'a rien perdu de ses automatismes avec Kevin Durant (SARAH STIER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

James Harden, auteur d'un triple-double, a parfaitement entamé sa nouvelle aventure chez les Nets, aux côtés de l'autre star Kevin Durant, intenable offensivement, dont les 42 points ont assuré la victoire de Brooklyn contre Orlando (122-115) samedi en NBA.

Pour leurs retrouvailles à Brooklyn, les deux anciens coéquipiers du Thunder d'Oklahoma City ont montré que leur duo serait redoutable cette saison, en attendant de former un trio qui pourrait l'être encore plus avec Kyrie Irving, quand celui-ci fera son retour (quarantaine). A eux deux, ils ont contribué à 107 des 122 points de leur équipe !

Honneur au nouvel arrivant : Harden, transféré mercredi en provenance de Houston, n'a nullement peiné à s'adapter au jeu des Nets, façonné par le coach Steve Nash et son adjoint Mike d'Antoni qui fut celui des Rockets entre 2016 et 2020. Ses 32 points (dont 12 dans le dernier quart-temps), 14 passes et 12 rebonds, 4 interceptions plaident pour "The Beard" (le barbu), qui accuse aussi 9 pertes de balles. Jamais un joueur n'avait signé un triple-double avec 30 points inscrits pour son premier match avec une franchise dans toute l'histoire de la ligue.

"Ces chiffres ne signifient rien. Je suis là pour gagner, c'est tout. Cette victoire pour commencer fait du bien. L'alchimie va prendre, quand on joue avec de très bons joueurs c'est plus facile", a commenté à chaud le MVP 2018, meilleur marqueur de ces trois dernières saisons, bien déterminé à tenir sa promesse d'altruisme et de sacrifice.

Comme il l'a bien laissé entendre, il n'a pas été seul, puisque Durant a été un scoreur aussi adroit (16/26 aux tirs) que crucial, réussissant 14 points dans le money-time pour définitivement repousser une équipe du Magic longtemps restée dans le coup, dans le sillage de Nikola Vucevic vainement performant (34 pts, 10 rbds, 7 passes, 5 interceptions). Le Magic, privé depuis huit matches du Français Evan Fournier (spasmes au dos), est dans le dur avec ce 4e revers consécutif (6-6) et se fait doubler au classement par Brooklyn (5e à l'Est, 8-6), où Timothé Luwawu-Cabarrot a eu un apport modeste (3 pts, 2 rbds).

Houston plonge sans Harden, Morant fait son retour

San Antonio, qui restait sur quatre défaites à domicile, a renoué avec la victoire aux dépens de Houston (103-91) décimé par les blessures, et remonte à la 7e place à l'Ouest, sa victime du soir glissant à la 14e. C'est dans l'ultime quart-temps que les Spurs ont fait la différence, moment auquel Dejounte Murray, a réussi 7 de ses 18 points (10 rbds), dont un dunk consécutif à une interception qui leur a permis de mener 97-85 à 3 min 18 sec du terme. DeMar DeRozan a lui marqué 24 points (7 rbds).

Côté Rockets, limités à une rotation à huit joueurs, le souffle a manqué malgré le bon match de Christian Wood (24 pts, 17 rbds). Cela ira mieux lorsque Victor Oladipo et Dante Exum, recrutés dans le cadre du transfert de James Harden à Brooklyn mais non qualifiés, ainsi que John Wall, Eric Gordon et Demarcus Cousins, entre autres, reviendront de l'infirmerie.

Toronto et Memphis, pas vraiment à la fête en ce début de saison, ont bataillé et ont été récompensés, pour remporter respectivement un deuxième et un quatrième succès de rang, aux dépens de Charlotte (116-113) et Philadelphie (106-104). Les Raptors ont notamment pu s'appuyer sur pas moins de 21 paniers à trois points réussis (sur 49) pour avoir le dernier mot sur des Hornets, encore portés par Gordon Hayward (25 pts) mais défaits pour la troisième fois d'affilée.

Les Grizzlies, eux, ont profité du retour à la compétition de Ja Morant, absent depuis huit matches en raison d'une entorse à une cheville. La jeune star a marqué 17 points (6 passes) dont un très important sur lancer franc à 5 secondes du buzzer. En face, malgré les 28 points de Shake Milton en sortie de banc, l'absence de Joel Embiid (ménagé) s'est fait trop sentir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.