Finale NBA : Chris Paul et Phoenix dominent Milwaukee à l'usure dans le match 1

Les Phoenix Suns ont remporté à domicile mardi le match d'ouverture de la finale NBA face aux Milwaukee Bucks.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Chris Paul (Phoenix Suns) a marqué 32 points lors du premier match de la finale NBA face aux Milwaukee Bucks. (CHRISTIAN PETERSEN / Getty Images via AFP)

Le retour de Giannis Antetokounmpo n'aura pas suffi. Les Phoenix Suns se sont imposés chez eux, à l'usure, face aux Milwaukee Bucks (118-105), au terme du premier match de la finale NBA, mardi 6 juillet.

Emmenés par une attaque virtuose avec un trident habituel Paul-Booker-Ayton au sommet, les cavaliers de l'Arizona ont imprimé une pression offensive continue tout au long de cette première manche.

Chris Paul au rendez-vous

Le meneur Chris Paul, qui participe à sa première finale de NBA en seize saisons, a livré un match étincelant (32 pts à 12/19 aux tirs), tout en maîtrise, appuyant sur l'accélérateur juste après la pause, quand Milwaukee connaissait une mauvaise passe aux tirs (88-68, 34e minute).

"Je suis vieux et j'aime bien ralentir le jeu parfois", a expliqué le meneur de 36 ans après le match sur la chaîne américaine ABC, "mais durant cette série, il va falloir jouer avec du rythme."

Malgré plusieurs tentatives de recoller au score (101-94, 41e minute), les Bucks n'ont jamais pu trouver en deuxième mi-temps l'énergie qu'ils avaient proposée lors des deux premiers quart-temps.

Ils avaient pourtant été parfaitement lancés dans la rencontre par le revenant Giannis Antetokounmpo, au repos depuis une semaine après une blessure au genou gauche (hyper-extension) qui l'avait rendu officiellement incertain jusqu'au coup d'envoi. Dès les premières secondes du match, le "Greek Freak" s'envolait pour rattraper une passe lobée, manquant de peu de rabattre la balle dans le cercle.

Avant la pause, il allait signer 10 points, dont 3 dunks, 9 rebonds et un contre titanesque sur Mikal Bridges après avoir rattrapé une contre-attaque qui avait deux bons mètres d'avance sur lui au départ.

Les Suns en état de grâce

Mais après la pause, Giannis Antetokounmpo a vu son rayonnement limité (4 tirs seulement), en bonne partie par une défense combinée des Suns qui l'a empêché de ravager la raquette comme il a l'habitude de le faire.

Le numéro 34 a pu compter sur un Khris Middleton saignant en deuxième mi-temps (17 pts et 29 au total) mais Jrue Holiday ou Brook Lopez ont peiné lorsque le match se jouait. En dehors d'Antetokounmpo (7/12 aux lancers), les visiteurs ont manqué d'allant vers le cercle, ne glanant que quatre lancer-francs au total.

En face, rien ne semblait pouvoir arriver à Phoenix, en état de grâce. Devin Booker (27 pts) et Deandre Ayton (22 pts et 19 rbds) ont été les compléments idéaux de Chris Paul. Résolument agressif, Booker a trouvé des espaces à mi-distance, son domaine favori, se jouant de la défense flottante qu'avaient mis en place les Bucks pour essayer de gêner le pick and roll si dangereux de Phoenix. Ayton, lui, a été parfaitement mis en valeur, toute l'équipe s'attachant à trouver des décalages que le grand pivot a pu faire fructifier grâce à sa vitesse et sa taille.

Les Suns tenteront d'enchaîner sur un second succès à domicile jeudi 8 juillet, avant que les deux équipes ne mettent le cap sur Milwaukee, dimanche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.