Finale NBA 2022 : Golden State sacré champion pour la septième fois, Stephen Curry désigné MVP

Les Warriors se sont imposés jeudi face à Boston dans le match n°6, grâce notamment à leur meneur de jeu, sacré pour la première fois de sa carrière MVP d'une finale de NBA.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Stephen Curry brandit le trophée de meilleur joueur de la finale, après la victoire de Golden State face à Boston, jeudi 16 juin 2022. (ELSA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Coup double pour Stephen Curry. La bague de champion NBA et le titre de MVP, désignant le meilleur joueur de la finale. Son équipe de Golden State a été sacrée, jeudi 16 juin, championne de la NBA, la ligue américaine de basket, pour la septième fois de son histoire, en s'imposant face à Boston (103-90). Les Warriors remportent la série par quatre victoires contre deux aux Celtics.

Pour leur sixième finale sur les huit dernières saisons, les Warriors ont pris le dessus grâce à une défense de fer et un Stephen Curry éclatant, auteur de 34 points dans cet ultime match. Ils ravivent ainsi une dynastie débutée en 2015, avec un titre glané cette année-là et deux autres en 2017 et 2018. Les deux premières bagues de l'histoire du club remontent à l'époque où ils jouaient à Philadelphie (1947 et 1956) et une troisième, sous le maillot de Golden State, en 1975.

Une moyenne de 31,2 points pour Curry

Stephen Curry remporte quant à lui sa quatrième bague sous le maillot jaune et bleu. Surtout, pour la première fois de sa carrière, le meneur américain de 34 ans a décroché le titre de MVP de la finale - en 2015 et 2016, il avait été désigné meilleur joueur des saisons régulières. Beaucoup ont reproché à Stephen Curry, lors des cinq finales précédentes, de ne pas avoir su pimenter son jeu. Cette fois, celui qui est devenu, cette saison, le meilleur marqueur à trois points de l'histoire de la NBA, a été prépondérant à chacune des rencontres de la finale (31,2 points en moyenne), notamment lors du quatrième match où il a empêché son équipe d'être mené 3-1.

Peu auraient parié sur tel un retour au sommet des Warriors après deux années noires, plombés par le départ de Kevin Durant en 2019 et les nombreuses blessures. Symbole de ce retour : Klay Thompson. Grand artisan des titres en 2015, 2017 et 2018, il se rompt le ligament croisé antérieur du genou gauche lors du match décisif de la finale 2019. Dix-sept mois plus tard, il se rompt le tendon d'Achille. Revenu en janvier dernier, il a participé à la conquête de cette nouvelle couronne. "Je veux profiter de chaque seconde. Je sais à quel point ça peut être fugace", s'est- il réjoui. 

Si l'entraîneur Steve Kerr - qui décroche sa neuvième bague - quatre comme entraîneur, toutes avec Golden State, cinq comme joueur - a été l'architecte de cette reconstruction, Stephen Curry en a été l'artisan.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers NBA

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.