Basket : on vous explique pourquoi Russell Westbrook est le nouveau roi des stats en NBA

Auteur d'un 182e triple-double dans sa carrière en saison regulière dans la nuit de lundi à mardi, Russell Westbrook a battu le mythique record NBA d'Oscar Robertson, qui semblait intouchable depuis près d'un demi-siècle.

Article rédigé par
Elias Lemercier - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Russell Westbrook, balle en main face aux Los Angeles Lakers, le 28 avril 2021 à Washington. (PATRICK SMITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

Russell Westbrook n'est pas un joueur de basket comme les autres. Si certains joueurs deviennent maître dans l'art de marquer des points, d'autres dans celui de donner des passes décisives ou de capter des rebonds, "Russ", meneur athlétique par excellence (1,90 m pour 90 kg), fait de tout.

Surnommé "The Brodie" par ses pairs, Westbrook (32 ans) s'est imposé comme le nouveau roi de la polyvalence. Un joueur capable de tout faire sur un terrain de basket, une qualité qui se vérifie notamment au nombre de "triple-doubles" qu'il empile depuis de nombreuses années sur les parquets nord-américains de la NBA, le meilleur championnat du monde. Dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 mai, Russell Westbrook est un peu plus entré dans l'histoire de son sport en faisant tomber un record historique. Franceinfo: sport vous explique pourquoi ce joueur est en train de marquer son époque.

Un triple-double, c'est quoi ?

En NBA, ligue où les statistiques sont scrutées de très près et peuvent faire ou défaire des réputations, le triple-double peut être considéré comme l'accomplissement ultime au cours d'un match. Cette prouesse consiste à enregistrer au moins 10 unités dans trois catégories statistiques différentes : points, rebonds, passes décisives, interceptions ou contres. La preuve chiffrée, irréfutable, de l'exceptionnel impact d'un joueur sur une rencontre. 

Westbrook, nouveau recordman de l'exercice

L'actuel meneur des Washington Wizards, qui a donc fait du triple-double sa spécialité, est entré encore davantage dans l'histoire du basket et de la NBA dans la nuit de lundi à mardi en réalisant son 36e triple-double cette saison, mais surtout le 182e de sa carrière en saison régulière, dépassant ainsi Oscar Robertson, meneur mythique des Milwaukee Bucks dans les années 1960-70, qui s'était arrêté à 181 lors de la saison 1973-1974. Son record a tenu pas moins de 47 ans mais n'était donc pas inatteignable face au rythme hallucinant auquel Westbrook empile les statistiques ces dernières années.

Russell Westbrook a dépassé Oscar Robertson pour devenir le joueur ayant réussi le plus de triple-doubles en carrière en saison régulière NBA. (FLORIAN PARISOT / FRANCEINFO: SPORT)

Quatre saisons de domination statistique

Chaque fan NBA vous le dira, à chaque fin d'exercice, les moyennes générales des joueurs sont analysées et décortiquées afin de faire le bilan individuel de la saison de leurs stars préférées. Michael Jordan et ses 37 points de moyenne par match en 1986-1987 ou Stephen Curry et ses 402 paniers à trois points inscrits en 2015-2016 sont ainsi rentrés dans la légende.

De son côté, Russell Westbrook a lui bouclé pas moins de trois saisons en triple-double de moyenne (en attendant la quatrième dans quelques jours). Une prouesse que même LeBron James, pourtant considéré comme le joueur le plus polyvalent de tous les temps, n'a jamais accompli une seule fois dans sa carrière.

Oscar Robertson était devenu en 1961-1962 le premier joueur à réaliser une saison en triple-double de moyenne. Il est resté seul détenteur de cet exploit jusqu'à la saison 2016-2017 quand... le "Brodie" a rejoint le "Big O", ce qui lui valu le titre de MVP (meilleur joueur de la saison) cette année-là.

Avec 22 points, 11,5 passes décisives et 11,6 rebonds de moyenne cette année, Westbrook a d'ores et déjà validé une quatrième saison de moyenne en triple-double, sa première avec les Washington Wizards. 

Le gros bémol des phases finales...

Roi de la statistique, Westbrook n'est néanmoins pas celui de la gagne. À 32 ans, il n'a toujours pas remporté de titre NBA et n'affiche qu'une seule participation aux finales NBA : en 2012, avec le Thunder d'Oklahoma City. S'il est maintenant le détenteur du record du nombre de triple-doubles en saison régulière, il est toujours loin derrière dans cet exercice particulier en playoffs, les phases finales qui viennent couronner le champion NBA.

Avec 10 triple-doubles enregistrés en playoffs, "Russ" a un gros train de retard sur LeBron James (28) et Magic Johnson (30). Un retard qu'il ne comblera probablement jamais, compte tenu de son âge (et du fait que LeBron James n'a pas fini d'affoler les compteurs).

… mais un héritage qui vaut plus qu'un titre, selon lui

Même si l'on se souviendra de Russell Westbrook comme d'un monstre des stats, le concerné a une vision plus large de sa carrière, de ses accomplissements et de ses échecs. Il l'a décrit lui-même en mars dernier auprès du site américain The Athletic.

Un titre de champion ne changera pas ma vie. Je suis heureux. J'étais déjà un champion dès que j'ai mis un pied en NBA. Je connais beaucoup de gens qui ont remporté une bague NBA et qui sont misérables, qui n'ont rien fait pour leur communauté, qui n'ont rien fait pour les gens de notre monde. Pour moi, mon héritage ne repose pas sur ce que je fais sur le terrain mais sur ce que j'accomplis en dehors. Combien de personnes je peux influencer et inspirer tout au long de ce voyage. C'est avec cette mentalité que je continue de tout donner.” Une vision pleine d'humilité pour un joueur aux chiffres et aux accomplissements déjà faramineux. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.