Cet article date de plus de huit ans.

Le Mans toujours en course...

Le Mans a préservé ses chances de disputer cette saison l'Euroligue en écartant le club ukrainien du BC Donetsk (61-55), en quarts de finale du tournoi de qualification à Desio (en Italie). Les Français retrouveront jeudi (20H45) en demi-finale le club russe de Kazan, quart de finaliste la saison passée de l'Euroligue, qui a dominé un peu plus tôt les Allemands d'Ulm (91-73).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le Manceau Cameron Long (DENIS LAMBERT / MAXPPP)

Cap sur Kazan

Le Mans, qui cherche à rejoindre Chalon-sur-Saône, qualifié en tant que champion de France, au tour principal de l'Euroligue, devra réussir un exploit face à Kazan, grand favori de cette compétition. Le vainqueur de cette rencontrera affrontera en finale vendredi les Italiens de Cantu ou les Tchèques de Nymburk. Le gagnant sera qualifié pour l'Euroligue.

Le Mans, encore en manque de repères offensifs en ce début de saison, a construit son succès face au champion d'Ukraine sur une défense étouffante, basée sur les qualités athlétiques de ses joueurs. La bonne tenue de l'expérimenté meneur américain Khalid El-Amin, un redoutable passeur, associée au dynamisme de Pape Sy ont permis aux Manceaux de faire jeu égal avec les Ukrainiens pendant la première période (35-31).

Malgré la discrétion de Joao Paulo Batista, mal à l'aise à l'intérieur face à la verticalité de D'Or Fischer, ils ont continué à maîtriser la partie. Leur agressivité offensive, valorisée par la créativité d'El-Amin, leur a valu de bénéficier de nombreux lancers francs, qui ont permis de compenser une adresse défaillante. Les joueurs de J.D. Jackson ont creusé un écart définitif à deux minutes de la fin (59-51) sur un tir primé de l'arrière américain Cameron Long, lui aussi très en vue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.