Eurocoupe : Nanterre jouera malgré sept cas de Covid-19 dans son effectif

Le club francilien de Nanterre, qui avait demandé le report de son match d'Eurocoupe de mercredi en raison de nombreux cas de Covid, devra se rendre à Ljubljana avec un groupe réduit pour la 6e journée de l'Eurocoupe.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Considéré comme sujet à risque, Pierre Donnadieu a cédé sa casquette à Franck Le Goff pour le match en Slovénie. (MAKSIM BOGODVID / SPUTNIK)

Mercredi soir, pour la 6e journée de l'Eurocoupe, Nanterre affrontera Ljubljana en Slovénie, avec seulement 5 joueurs professionnels. Le reste de l'équipe, dont l'entraîneur du club Pascal Donnadieu, sujet à risque en raison d'une fragilité aux poumons, sont mis à l'isolement.

Mis à part cinq joueurs, tout le club a été testé (ou retesté pour certains) positifs à la Covid-19 dimanche dernier. La plupart des cas seraient bénins. Le grand nombre de cas au sein du club avait déjà provoqué l'annulation des deux derniers matches de Nanterre: un premier face au club turc de Bursaspor en Eurocoupe mardi 27 octobre et un autre contre Cholet en Jeep Elite samedi dernier (7e journée).

 

Les joueurs privés de leur coach

Fragilisés par cette situation, les dirigeants franciliens avaient demandé à reporter le match. Mais le protocole sanitaire de l'Euroleague et de l'Eurocoupe, modifié mi octobre, précise qu'une rencontre n'est reportée que si une équipe ne peut aligner au moins huit joueurs sur la feuille de match. Lundi matin, Nanterre a appris que son match serait maintenu, puisqu'en ajoutant trois joueurs espoirs (Florian Fortas, Samuel Eyango et Victor Wembanyama) aux cinq professionnels, le seuil minimum de huit joueurs est atteint. Une situation que le club estime toutefois dangereuse, avec un risque accru de blessure pour des joueurs peu entraînés ces dernières semaines.

Positif à la Covid, Pascal Donnadieu, entraîneur des Nanterriens depuis 1987, sera remplacé à l'occasion par son bras droit, Franck Le Goff. Il sera assisté du préparateur physique Vincent Dziagwa, l'assistant habituel Philippe Da Silva étant lui aussi à l'isolement. La pression est forte pour ce duo inédit. Actuellement 5e du groupe D avec une seule victoire en cinq matches, l'équipe doit s'imposer pour espérer faire partie des quatre qualifiés pour le Top 16. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.