Cet article date de plus de sept ans.

Les Françaises dans une spirale positive

L'équipe de France dames est restée très positive jeudi au lendemain de prestation en demie-teinte devant la Croatie, au deuxième tour du championnat d'Europe. Malgré un passage à vide dû à un manque de concentration, la victoire n'a souffert d'aucune discussion, et l'entraîneur Pierre Vincent se dit confiant pour la suite de la compétition même s'il entend recentrer ses filles sur l'objectif fixé pour leur éviter de se disperser.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pierre Vincent devant ses joueuses (JOE KLAMAR / AFP)

"Partager le temps de jeu sans perdre les joueuses majeures"

"J'avais  la volonté de faire tourner l'effectif, de protéger les  joueuses", a expliqué le sélectionneur. "J'ai laissé tourner les  affaires volontairement. Après les matches qu'on va jouer derrière, ce sera autre chose. On va  avoir des matches difficiles contre la République tchèque et le Bélarus. Je sais que les filles seront attentives. Elles ont besoin aussi  de piment."

La supériorité démontrée par les vice-championnes olympiques depuis le début de l'Euro est telle que Vincent s'est appliqué à faire tourner l'effectif. Cela lui a permis de préserver les joueuses importantes, mais a  aussi sa contrepartie. 

"La difficulté c'est de partager le temps de jeu sans perdre les joueuses majeures. Là, hier, j'étais un peu déçu, car certaines se sont agacées parce qu'elles ne trouvaient pas de sensations. Il y a une hiérarchie dans l'équipe, même si je partage le temps", a-t-il  précisé  "Il faut que je fasse attention à remettre les filles importantes à  l'endroit pour les matches qui seront importants."

Vidéo: Les Braqueuses continuent leur opération séduction

Voir la video

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.