Cet article date de plus de huit ans.

Euro de basket : les Bleues à une marche du titre

Les Françaises affrontent ce dimanche soir, à 20 heures, les Espagnoles, en finale de l'Euro de basket organisé en France. Les "Braqueuses", favorites avant même le début de la compétition, veulent confirmer leur statut. Mais l'Espagne, en face, promet quelques sueurs froides.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (MYSTY/SIPA)

Elles ne vivent pas un rêve. Elles poursuivent simplement un chemin tracé depuis plusieurs années. Autant dire que seule la victoire face aux Espagnoles serait une satisfaction ce dimanche soir, en finale de l'Euro de basket disputée à Orchies (Nord), à partir de 20 heures. L'entraîneur des basketteuses françaises, Pierre Vincent, ne cesse d'ailleurs de le rappeler : "On s'était programmés pour être là aujourd'hui ".

Après 2009 et un titre européen acquis à la surprise quasi-générale, une médaille d'argent aux Jeux olympiques de Londres l'été dernier, les "Braqueuses" veulent poursuivre un cycle doré.

Depuis deux semaines, les Françaises ont soufflé le chaud et le froid. Intouchables en début début de compétition, elles sont tombées face à une adversité beaucoup plus relevée en quarts de finale (face à la Suède, victoire 87-83) et en demi-finale (victoire face à la Turquie 57-49). Et pour cette finale s'avance l'Espagne, habituée des podiums en Europe. pas de quoi nécessairement inquiéter la capitaine aux plus de 200 sélections Céline Dumerc ; pour elle, le parcours de ses Bleues a été plutôt "intéressant ", en ce qu'il les a préparées à se battre coûte que coûte.

Attention donc à l'Espagne, dont le dernier Euro remporté, en 1993, l'avait été justement face à la France. Des Espagnoles, inspirées par leurs collègues masculins, qui ont trusté cinq des six derniers podiums en championnat d'Europe. Une équipe portée par un duo impressionnant, Sancho Lyttle et Alba Torrens : 34 points de moyenne depuis le début de l'Euro.

Il n'en reste pas moins que la France part un cran au-dessus. Les Braqueuses voudront aussi certainement offrir une dernière sélection mémorable à ses deux futures retraitées, Edwige Lawson-Wade et Emmeline Ndongue.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.