Mondial de basket 2022 : les Bleues débutent leur Coupe du monde par une superbe victoire contre les Australiennes

L'équipe de France s'est imposée (70-57) pour son entrée dans la compétition face au pays-hôte, un des favoris de cette Coupe du monde.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La Française Marine Fauthoux devant l'Australienne Cayla George lors de la Coupe du monde, à Sydney (Australie), le 22 septembre 2022. (BRENDON THORNE / AFP)

L'escapade aux antipodes commence idéalement pour les Bleues. L'équipe de France a dominé l'Australie (70-57) pour son premier match de la Coupe du monde féminine de basket, jeudi 22 septembre. Diminuées par une cascade de forfaits, les Tricolores ont livré un match magnifique d'intensité et de combat pour venir à bout des vice-championnes du monde, qui évoluaient pourtant à domicile durant ce Mondial à Sydney.

Sans quatre des cinq meilleures marqueuses de l'aventure olympique conclue par le bronze à Tokyo il y a un an, la France a su trouver de nouveaux ingrédients pour éteindre les joueuses locales et leur bouillant public. Les coéquipières de la capitaine Sarah Michel ont instauré d'emblée une grosse intensité, en particulier sur les rotations défensives. Totalement étouffées, les Australiennes ont collectionné les tirs manqués (26%, 22% à trois-points), bien gênées par les bras de la défense tricolore.

La victoire et une vraie marge de progression

Tout était pourtant réuni contre les Bleues, avec le forfait de dernière minute de Marine Johannes et une préparation tronquée pour Iliana Rupert, arrivée seulement quelques heures plus tôt ou Gabby Williams, retenues en WNBA. Cela n'a pas semblé perturber une seconde Williams, partie tambour battant dans la rencontre avec 12 points consécutifs dans le premier quart-temps, 23 au final, son record en sélection. Mais plus qu'une performance de soliste de son ailière, c'est un succès collectif sur lequel va pouvoir s'appuyer le nouveau sélectionneur Jean-Aimé Toupane.

Avec de nombreuses joueuses inexpérimentées à ce niveau, l'équipe de France a su dicter sa loi à une des meilleures nations du monde. Ce, en étant encore loin d'un match idéal, avec une animation offensive forcément perfectible sans ses habituelles fers de lance et un sérieux déficit au rebond (36, contre 49 pour les Opals). "Tout n'était pas parfait, mais les intentions étaient là, a réagi Sarah Michel au micro de BeIN Sports. Je ne suis pas surprise, je sais que cette équipe a du cœur, des qualités. Il faut juste les montrer. On savait que c'était important de leur mettre la pression."

Les valeurs collectives et mentales de ces Bleues peuvent laisser espérer encore de bien belles surprises. Il leur faudra commencer par retrouver de la fraîcheur physique, avec une phase poules disputée au pas de course et un deuxième match dès vendredi contre le Canada.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.