Cet article date de plus de sept ans.

Basket : Isaia Cordinier, la Pro A pour rêver de NBA

Isaia Cordinier a été sélectionné par les Hawks d'Atlanta en juin dernier. Avant de peut-être fouler les parquets de NBA, le jeune arrière français vient s'aguerrir à Antibes, avec qui il débute la saison de ProA samedi 24 septembre.

Article rédigé par Xavier Monferran, franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Isaia Cordinier en décembre 2015 sous le maillot de Denain (ProB) (DIDIER CRASNAULT / MAXPPP)

Dans la famille Cordinier, la vedette c’était son père, Stéphane, ancien international français de handball. Mais Isaia est en train de se faire un prénom... dans le basket. "Mon père m'a appris très jeune ce qu'était le sport professionnel, explique l'ancien arrière de Denain, club de ProB. Il m'a toujours 'drivé' dans la bonne direction. Et comme il le dit : il n'y a pas de plaisir dans la médiocrité". 

Isaia Cordinier fait partie des cinq jeunes Français qui ont eu le privilège d'être choisis par de grandes équipes de la NBA à l'été 2016. Mais en attendant de peut-être rejoindre les Atlanta Hawks, qui l'ont sélectionné au deuxième tour de la draft, le joueur de 19 ans va poursuivre sa progression à Antibes, pour qui le championnat de ProA reprend samedi 24 septembre avec un déplacement sur le parquet de Châlons-Reims. 

Il n'y a pas de plaisir dans la médiocrité

Isaia Cordinier

drafté par les Hawks d'Atlanta (NBA)

Afin de suivre le joueur au quotidien, les Hawks ont dépêché un préparateur physique, qui rendra un rapport à l’équipe NBA chaque semaine. "Je ne suis pas frustré de venir ici à Antibes, commente Isaia Cordinier. Je continue mon chemin. Jusque-là j'ai toujours fait les bons choix. Je sais ce qu'il faut faire pour aller là où j'ai envie d'aller. Je sais que ça passe par une bonne saison avec les Sharks (d'Antibes)".

À  Antibes, Isaia Cordinier retrouve son club formateur. Un cocon idéal avant de poursuivre son rêve américain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.