Basket : en démonstration face à l'Italie, la France poursuit sa préparation pour l'Euro

A deux semaines de l'Eurobasket, les Bleus ont haussé le ton, mardi, et se sont imposés aisément contre les Transalpins à Montpellier (100-68).

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le match amical entre la France et l'Italie, le 17 août 2022, à Montpellier (Hérault). (MAXPPP)

Le test est réussi. En match de préparation avant l'Eurobasket, l'équipe de France s'est facilement défaite des Italiens dépassés par les incursions tricolores (100-68), mardi 16 août à Montpellier. Les Bleus voulaient confirmer leur montée en puissance après leur courte victoire à Bologne contre les mêmes adversaires (78-77), vendredi.

Pour leur troisième match de préparation, les Bleus, médaillés d'argent aux Jeux olympiques de Tokyo l'été dernier, ont retrouvé leur redoutable efficacité. Avec une précision retrouvée de loin (14/24 à trois points) et 55% de réussite aux tirs, les Bleus ont avancé en rouleau compresseur malgré une importante rotation des effectifs. "Cent points marqués, c'est très bien, mais c'est surtout notre impact défensif qui a fait la différence ce soir", a analysé Evan Fournier (13 points, 4/6 à trois points) au micro de beIN Sports après la rencontre.

En dehors du deuxième quart-temps (26-26), le match a été à sens unique, les hommes de Vincent Collet limitant leurs adversaires à 15 points ou moins à l'issue des trois autres périodes.

Elie Okobo a notamment inscrit 18 points (6/7 au tir) et délivré quatre passes décisives en moins de 19 minutes sur le parquet. "C'est notre troisième match amical, en attaque on arrive à bien faire bouger la balle et c'est bien pour les championnats d'Europe", s'est réjoui le nouveau joueur de Monaco.

Prochaine étape : le match amical contre la Belgique, jeudi, à Montpellier, avant d'entrer dans le vif du sujet, du 1er au 18 septembre, à l'Eurobasket à Cologne. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Basket

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.