Cet article date de plus de dix ans.

Banderole anti-Ch'tis: 5 supporteurs parisiens interdits de stade

Le tribunal correctionnel de Bobigny a condamné cinq supporteurs du PSG à un an d'interdiction de stade et des amendes de 300 à 600 euros pour avoir déployé la banderole "Pédophiles, chômeurs, consanguins: bienvenue chez les Ch'tis" lors de la finale de Coupe de la Ligue contre Lens en 2008.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
"Pédophiles, chômeurs,  consanguins : bienvenue chez les Ch'tis"

Ces sanctions sont beaucoup moins lourdes que celles requises début décembre par Loïc Pageot, vice-procureur au tribunal de Bobigny. A l'audience, le parquet avait en effet requis de la prison avec sursis contre trois des prévenus. Des amendes et des interdictions de stade avaient également été demandées. Les avocats de la défense avaient jugé "disproportionné" le traitement réservé à leurs clients. Deux des prévenus avaient plaidé l'humour pour expliquer leur geste, réclamant un "droit au mauvais goût".

La décision de la justice intervient à deux jours de la rencontre entre le PSG et Lens dans le cadre des trente-deuxième de finale de la Coupe de France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.