Badminton : les Russes et les Biélorusses à nouveau autorisés à participer aux compétitions internationales à titre individuel sous conditions

Le processus de réintégration démarrera en septembre et les joueurs sélectionnés passeront ensuite "un robuste contrôle antidopage", selon la Fédération internationale, ouvrant la voie à leur retour début 2024.
Article rédigé par franceinfo: sport avec AFP
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
La Fédération internationale de badminton a autorisé les sportifs russes et biélorusses à participer à des compétitions, sous bannière neutre à partir de février 2024, le 30 août 2023 (photo d'illustration). (ALEXANDER NEMENOV / AFP)

La Fédération internationale de badminton, à l'instar d'autres instances sportives, a décidé, mercredi 30 août, de réintégrer les Russes et les Biélorusses dans les compétitions sous bannière neutre à compter de 2024. Cette position est conforme à la recommandation du Comité internationale olympique (CIO), prise au printemps pour réintégrer les athlètes originaires de Russie et de Biélorussie dans le sport mondial, sous plusieurs conditions dont celle de la bannière neutre, "à titre individuel", et pour peu qu'ils n'aient pas activement soutenu la guerre en Ukraine.

"La fédération internationale de badminton confirme que les athlètes de Russie et de Biélorussie seront autorisés à participer en tant qu'athlètes neutres dans les tournois à compter du 26 février 2024", écrit la fédération dans un communiqué. En avril dernier, elle avait pris la position inverse, mettant notamment en cause la "clarté" des "critères complexes du CIO pour autoriser la participation" des sportifs russes et biélorusses.

Depuis la prise de position du CIO, à l'exception des fédérations internationales d'athlétisme et de natation qui ne les ont pas réintégrés, plusieurs fédérations internationales l'ont fait, avec des calendriers différents (escrime, gymnastique, tir à l'arc, judo, escalade, etc...), et ce alors que les processus de qualification pour les JO ont débuté.

S'agissant des JO de Paris 2024, le CIO ne s'est pas encore prononcé sur une éventuelle participation russe ou biélorusse, et le fera quand il le décidera, "à sa seule discrétion et sans être liée par les résultats des épreuves de qualification olympique précédentes".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.