Le rallye Dakar a fait 62 morts depuis sa création

Après la mort du motard français Thomas Bourgin, francetv info revient sur les accidents les plus marquants du Dakar depuis 1979.

Le motard argentin Javier Pizzolito, sur la 2e étape du Dakar 2013, au Pérou, le 6 janvier 2013.
Le motard argentin Javier Pizzolito, sur la 2e étape du Dakar 2013, au Pérou, le 6 janvier 2013. (FRANCK FIFE / AFP)

Le motard français Thomas Bourgin, 25 ans, a été tué dans un accident de la circulation sur une liaison entre deux étapes du rallye Dakar, vendredi 11 janvier. C'est déjà le deuxième accident mortel de l'édition 2013. Depuis sa création en 1979, le rallye-raid a coûté la vie à 62 personnes : des concurrents, des membres de la caravane, des spectateurs, des automobilistes qui croisaient sa route. La dernière édition à n'avoir pas fait de victime remonte à 2004, selon 20minutes.fr. Francetv info revient sur les accidents les plus marquants du Dakar.

1979 : premier rallye, premier mort

Le motard Patrick Dodin perd le contrôle de sa Yamaha alors qu'il tente d'ajuster son casque en se rendant au départ de l'étape Agadez-Tahoua (Niger). Touché à la tête dans sa chute, le Français meurt à l'hôpital, à Paris.

En 1983, l'équipe Yamaha-France perd un autre motard, Jean-Noël Pineau, qui percute un véhicule militaire sur la route qui le mène à Ouagadougou (Burkina Faso).

1986 : Thierry Sabine et Daniel Balavoine

Le 14 janvier, l'un des créateurs du Dakar, Thierry Sabine, le chanteur Daniel Balavoine, la journaliste Nathaly Odent, le pilote François-Xavier Bagnoud et le technicien radio Jean-Paul Lefur meurent dans un accident d'hélicoptère, à 8 km de Gourma-Rharous, sur les bords du Niger.

Lors de cette même édition, le motard japonais Yasuo Kaneko est tué par un chauffard et l'Italien Giampaolo Marinoni chute, franchit la ligne d'arrivée mais décède deux jours plus tard à l'hôpital de Dakar (Sénégal), d'une infection.

1988 : l'année noire

C'est l'année la plus meurtrière. Dans son Range Rover, Patrick Canado, coéquipier de René Boubet, meurt dans une collision avec un concurrent italien. Le motard Jean-Claude Huger, membre de l'escorte du président de la République française, perd le contrôle de sa BMW et meurt dans une clinique parisienne quelques jours plus tard. Kees Van Loevezijn, navigateur d'un camion néerlandais, est éjecté du véhicule à 180 km/h, il meurt sur le coup. Deux journalistes, deux enfants et une femme sont aussi tués pendant la course.

1991 : un pilote tué par balles

Charles Cabannes, pilote français d'un camion d'assistance de l'équipe Citroën, est tué par balles au Mali. La voiture de Henri de Roissard et François Picquot est percutée par le camion de Jacques Houssat. Blessé à la tête, Picquot est rapatrié en France où il meurt.

En 1996, le camion de Laurent Guéguen saute sur une mine lors de la traversée d'une zone disputée par le Maroc et le Front Polisario.

2005 : mort d'un double vainqueur et d'une fillette

Lors de son 13e rallye, le motard italien Fabrizio Meoni, vainqueur du Dakar en 2001 et 2002, se brise le cou dans une chute lors de la 11e étape, en Mauritanie. Sa mort entraîne l'annulation de l'étape suivante.

Le même jour, une fillette sénégalaise de 5 ans meurt, heurtée par un camion d'assistance.

2012 : un mort à la première étape

Le motard argentin Jorge Martinez Boero meurt après une chute à deux kilomètres de l'arrivée de la 1e étape, près de Necochea, en Argentine.