Le Dakar, nouveau défi du pilote Sébastien Loeb

Le pilote français, neuf fois champion du monde des rallyes, va disputer la prochaine édition du célèbre rallye-raid, le Dakar. Il s'est engagé avec Peugeot sports et compte bien décrocher un nouveau titre dans une nouvelle discipline.

(Le pilote français a déjà commencé la préparation physique et technique pour cette nouvelle course © SIPA |Philippe Sautier)

A 41 ans, Sébastien Loeb se lance un nouveau challenge. Après le championnat du monde WRC (9 titres de  champion du monde), la course mythique de Pikes Peak aux Etats-Unis (vainqueur en 2013 et recordman du chrono), les 24 du Mans (2ème en 2006) et le championnat du monde des voitures de tourisme WTCC (depuis 2014), l’alsacien s’attaque au Dakar.

Il sera dans la voiture aux côtés de son fidèle co-pilote, le monégasque Daniel Eléna. Au sein du Team Peugeot, il fera équipe avec celui qu’on surnomme affectueusement "monsieur Dakar" : le Français Stéphane Peterhansel, vainqueur à 11 reprises du plus grand rallye-raid au monde (5 en auto et 6 à moto).

Un défi physique et mental à 180 km/h

"Cette discipline semble demander une sacrée expérience, de la régularité et d’énormes qualités de gestion de course ", confie le novice au journal L’Equipe , dont l’actionnaire est l’organisateur de la course. "Ce qui va être difficile, c’est de rouler à 180 km/h en essayant de deviner la route ".

Sébastien Loeb a répondu favorablement à la proposition de Peugeot Sports. Il pilotera une 2008 DKR et a profité d’une année entière pour la développer avec les ingénieurs de la marque au lion.

La phase de préparation mentale et technique a déjà commencé. Le pilote français vient d’arriver à Zagora pour disputer le rallye du Maroc (3-9 octobre). "Dormir sous la tente ne sera pas un problème. Il faudra sûrement que je me préserve un peu. Il me faudra trouver le rythme adapté, c’est de l’endurance ", ajoute Loeb.

Loeb n’est pas le premier pilote de rallye à gouter au rallye-raid. Avant lui, deux champions du monde ont roulé sur les pistes africaines : l’Espagnol Carlos Sainz (vainqueur du Dakar 2010) et le Finlandais Ari Vatanen (quadruple vainqueur du Dakar).