Cet article date de plus de cinq ans.

Dakar 2016 : deux blessés graves lors du prologue

Samedi, au cours du prologue du rallye Dakar, une voiture est sortie de route et a fait dix blessés, dont deux gravement touchés, dans la région de Buenos Aires. Un garçon âgé de 10 ans et son père âgé de 34 ans ont été transférés à l’hôpital de Pilar, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le véhicule de l'équipage chinois aurait percuté un stand de nourriture © Sipa)

C’est l’équipage chinois composé de la pilote Guo Meiling, qui participait pour la première fois au Dakar, et du co-pilote Min Liao, qui a perdu le contrôle de la voiture. Le véhicule a quitté la route au bout du 6ème kilomètre et est venue percuter un groupe de spectateurs dans une grande ligne droite. Ce prologue qui relie Buenos Aires et Rosario (364 km), était suivit par un public nombreux et familial. Beaucoup de monde s’était installé le long de la route pour suivre et encourager les participants.

Après l’accident, l’organisation a dépêché quatre hélicoptères médicalisés, cinq véhicules sanitaires et dix ambulances locales. Les blessés ont été évacués à l’hôpital d’Arrecifes, au nord de la capitale. Puis le garçon et son père grièvement blessés ont été transférés vers un hôpital plus important à Pilar.

Etienne Lavigne, directeur du Dakar précise que "l’un des deux blessés graves souffre d’un traumatisme crânien, l’autre d’un traumatisme thoracique" . Les bilans médicaux sont toujours en cours et les circonstances de l’accident restent à déterminer, une enquête a été ouverte par les autorités locales.

La course a dû être neutralisée

Avant l’accident, les 136 motards avaient bouclé le parcours de 11 kilomètres, ainsi que les 45 pilotes de quad. Le meilleur temps des deux roues a été réalisé par l’Espagnol Joan Barreda Bort de chez Honda, et le Portugais Ruben Faria chez Husqvarna.

Dans la catégorie quatre roues, les 59 équipages ont terminé la spéciale dont les favoris Mini et Peugeot qui ont tenu leur rang.

Sébastien Loeb a quant à lui réussi ses débuts, avec le même temps que son équipier de chez Peugeot, Stéphane Peterhansel. Tous les deux concluent le prologue à 9 secondes du leader Néerlandais Bernhard Ten Brinke de chez Toyota. Le pilote français est revenu sur sa course "c’était important de ne pas faire d’erreur. J’ai fait une bonne première spéciale. C’était le but d’être au contact, le but n’était pas d’être devant".

Après l’accident, la course a dû être neutralisée. Le temps des voitures arrivées avant cette neutralisation sont maintenus. Alors que les 51 autres équipages auront un temps impartis, dont les modalités restent à définir par les organisateurs.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.