WRC : de Monte-Carlo au titre à Monza, quatre moments qui ont marqué la saison de Sébastien Ogier

Le pilote français a remporté, dimanche, un huitième titre de champion du monde à l'occasion de la saison 2021/2022.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Sébastien Ogier pendant le rallye de l'Acropole, du 9 au 12 septembre 2021, en Grèce. (NIKOS KATIKIS / NIKOS KATIKIS)

Et de huit. Le Français Sébastien Ogier a été sacré champion du monde de rallye WRC pour la huitième fois de sa carrière, dimanche 21 novembre, à l'issue du dernier rallye de la saison, à Monza. Franceinfo: sport a sélectionné quatre moments forts de l'année du pilote de chez Toyota.

Un septième succès sur le Rallye Monte-Carlo

Sept victoires à Monte-Carlo en WRC (et un en junior en 2009) : c'est le bilan affiché par Sébastien Ogier à Monaco. Pour son premier rallye de la saison, le pilote français a commencé très fort en étant sacré à Monte-Carlo (21-24 janvier 2021). Un succès qui a également permis au Gapençais d'ajouter un 50e rallye en WRC à son palmarès.

Sébastien Ogier a remporté le rallye de Monte-Carlo, sur une route complètement enneigée, le 24 janvier 2021. (BASTIEN ROUX / BASTIEN ROUX / AFP)

Une victoire d'autant plus belle que Sébastien Ogier a rencontré plusieurs difficultés durant les quatre journées. Il a d'abord eu des soucis de freins lors du premier jour, avant de subir une crevaison le lendemain, lui faisant perdre 30 secondes. Mais le Français n'a rien lâché. Il ne lui a fallu qu'une seule spéciale, la première du samedi, pour prendre 17"8 d'avance sur Evans, sur une route complètement enneigée. Ensuite, Ogier a pris la tête tout le long, pour décrocher un premier succès cette saison.

Vainqueur du premier Rallye de Croatie

Pour la première fois de l'histoire du rallye WRC, les pilotes se sont élancés cette saison sur les routes croates pendant quatre jours (22-25 avril 2021). Et c'est Sébastien Ogier qui a grimpé sur la plus haute marche du podium, au terme d'un parcours long de 300km, particulièrement piégeux et difficile.

Sébastien Ogier après avoir remporté le premier rallye de Croatie dans l'histoire de la WRC, à Zagreb, le 25 avril 2021. (ANDREJ ISAKOVIC / AFP)

Un dénouement heureux pour le pilote français, qui a failli tout perdre après avoir été impliqué dans un accident de la route avant le départ de la première spéciale du dimanche. Et pour cause, la portière droite de sa Yaris a été très endommagée lors du choc avec le conducteur croate. Au final, Sébastien Ogier a devancé son coéquipier Evans de seulement six dixièmes, le troisième plus faible écart de l'histoire du WRC.

Une victoire inattendue en Sardaigne

"C'est dur de classer ses victoires, mais gagner en partant premier sur la route en Sardaigne, ça n'arrive pas tous les jours. Même si je préfère les combats intenses, celui-ci vient se classer assez haut", confiait à l'issue du Rallye de Sardaigne (3-6 juin 2021) le pilote français. Cela faisait six années que Sébastien Ogier n'avait pas remporté le rallye italien, après être monté sur la première marche du podium en 2013, 2014 et 2015.

Sébastien Ogier a plongé dans le port d'Olbia, le 6 juin 2021, après sa victoire en Sardaigne. (ANDREAS SOLARO / AFP)

Le Gapençais a ainsi signé un quatrième succès dans sa carrière sur ce rallye, égalant le record de victoires en Sardaigne de Sébastien Loeb. 

Monza, terre de sacre 

Après une première occasion manquée au rallye de Catalogne, remporté par Thierry Neuville mi-octobre, Sébastien Ogier a dû attendre un mois pour décrocher son huitième titre mondial. Au moment d'aborder cette 12e et dernière étape, dans les forêts lombardes, le Français restait sous la pression du Britannique Elfyn Evans, qui pointait avec 17 points de retard. Avec 25 points pour la première place et 18 pour la deuxième, le titre n'était pas encore acquis.

Avec cette avance, le principal adversaire d'Ogier était l'abandon. Le Français et son co-pilote, Julien Ingrassia, se sont offert une belle frayeur, dimanche matin, en heurtant un bloc de béton sur le parcours de la 14e spéciale. Mais la roue heurtée a tenu bon. En tête pour attaquer la Power Stage, Ogier a maîtrisé cet ultime tour de piste pour remporter un 54e rallye et un 8e titre de champion du monde. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sébastien Ogier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.