Cet article date de plus de sept ans.

Sainz, accidenté, contraint à l'abandon

Huitième du classement général auto ce matin à l'entame de la 10e étape du Dakar, Carlos Sainz (SMG) a été victime d'un accident. Lors de la neutralisation entre les deux parties de cette étape, son buggy a subi de gros dommages, au lendemain d'avoir déjà abîmé son chassis lors de la 9e étape. Le pilote espagnol, très légèrement blessé, a été évacué vers le PC médical. Le vainqueur 2010 abandonne donc, comme l'an dernier.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Carlos Sainz au volant de son buggy

Le double champion du monde des rallyes ne verra jamais l'arrivée de la 10e étape. Comme souvent l'accident est bête. Alors que Carlos Sainz et son buggy étaient engagés dans la neutralisation de la course, séparant les deux étapes du jour, il a voulu faire le plein d'essence. C'est là qu'il a été accidenté, faisant subir à son véhicule de gros dégâts. Pour le vainqueur du Dakar 2010, c'est la troisième fois qu'il doit abandonner dans cette épreuve, après 2009 et 2013. 

C'est donc en hélicoptère que l'espagnol a terminé la journée, ramené avec son copilote pour panser quelques coupures et quelques coups, conséquence de l'accident. Hier, lors de la 9e étape, il avait déjà fait souffrir sa machine, plantant son buggy et cassant un bras de suspension pour finir l'étape au ralenti. Avec plus de 8h de retard sur le leader du classement général, il avait déjà enterré tous ses espoirs de victoire. Mais l'avertissement n'a pas été suffisant. Mais rapidement, Sainz a donné des nouvelles via son compte Twitter.

 

 
[scald=5599:sdl_editor_representation]
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Auto-Moto

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.