WRC - Rallye d'Ypres : à domicile, Thierry Neuville termine en tête après la première journée

Le Français Sébastien Ogier (Toyota), septuple champion du monde, a lui terminé la journée de vendredi à la sixième position.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Thierry Neuville (Hyundai) a signé un nouveau succès lors de la septième spéciale du rallye d'Ypres vendredi. (GREGORY LENORMAND / DPPI / AFP)

Thierry Neuville (Hyundai) a fait parler son expérience du terrain, à domicile, le Belge a terminé en tête de la première des trois journées du rallye d'Ypres, huitième manche du championnat WRC, vendredi 13 août.

Sur des routes asphaltées et escarpées, et après huit spéciales, le pilote Hyundai a devancé son équipier irlandais Craig Breen de sept secondes.

C'est la première fois que la Belgique accueille une épreuve du calendrier WRC, ce rallye prenant la place de l'épreuve allemande, annulée en raison du Covid.

La bataille a été belle entre deux hommes qui se sont rendus coup pour coup sur un terrain difficile. Un troisième pilote Hyundai, l'Estonien Ott Tanak, complète le podium provisoire à 31 secondes de Neuville.

Le Français Sébastien Ogier (Toyota), leader du championnat du monde, a lui terminé la journée en sixième position, à 39 secondes du leader, après avoir été victime d'une crevaison en début d'après-midi, lors de la première spéciale.

"Les crevaisons sont le principal écueil de ce rallye où les virages au cordeau sont très piégeux. C'est un peu une loterie. Je le redoutais mais nous avons finalement perdu peu de temps", a expliqué Ogier.

Le Français a aussi été pénalisé par des réglages de suspension un peu trop fermes, ce dont ce sont plaints tous les pilotes Toyota. Pas de quoi perturber outre mesure le Gapençais qui peut rouler sans prendre de risque inutile tant son avance au championnat du monde est confortable. Avec un matelas de 148 points, Ogier devance largement le Britannique Elfyn Evans (111 points) et Neuville (96).

Neuville a fait parler son expérience du terrain

Le Belge a déjà disputé ce rallye à huit reprises (deux victoires) et partait donc avec un avantage non négligeable sur la concurrence.

A l'exception de Breen, aucun autre pilote WRC n'a jamais couru dans le Westhoek belge, cette région marquée par la bataille des tranchées durant le conflit mondial de 14-18.

"Je gère, a expliqué Neuville. Il n'y a pas de raison de pousser plus même si je pourrais retarder un peu plus mes freinages. Je pourrais attaquer davantage. Mais ce n'est pas nécessaire".

Le rallye se poursuivra samedi avec huit spéciales au programme (120 kilomètres au total), toujours dans la région d'Ypres (nord-ouest) avant une dernière journée, dimanche, à Francorchamps, qui imposera aux pilotes de traverser la Belgique pour une liaison de près de 300 kilomètres !

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rallye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.