Rallye de Monza: Evans à la faute, Ogier se rapproche du titre

Le leader du championnat du monde des rallyes (WRC), Elfyn Evans est sorti de la route samedi au rallye de Monza, dernière manche de la saison, une erreur qui pourrait profiter à Sébastien Ogier, en tête de l'épreuve après 11 spéciales sur 16. Dans la foulée de cette ES11 très piégeuse, sur une route de montagne, très glissante, les organisateurs ont décidé d'annuler la 12e spéciale du jour, en raison des conditions météo de plus en plus délicates. Samedi soir, le Français est leader avec 17"8 d'avance sur Dani Sordo (Hyundai).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Elfyn Evans sous la pluie et dans la boue à Monza au volant de sa Toyota (MIGUEL MEDINA / AFP)

Les concurrents sont alors repartis vers le circuit de Monza où devait se disputer, en fin d'après-midi, la 13e spéciale, la dernière de cette 3e journée. Le Gallois est parti à la faute dans l'ES11 et sa Toyota s'est retrouvée coincée sur le bas-côté de la route, à un endroit où il n'y avait aucun spectateur. Il a alors fait signe à Sébastien Ogier, membre lui aussi de l'équipe japonaise, de ralentir pour éviter de commettre la même erreur.

"Je suis désolé pour Elfyn", a dit le Français, au point stop de cette ES11. "Et pour le championnat, il y a encore beaucoup de kilomètres à faire, donc je suis en mode survie", a ajouté le sextuple champion du monde français.

Arrivé avec 15 points d'avance sur le Français, Elfyn Evans pourrait revenir en course dimanche pour la Power Stage (ES16), qui rapporte 5 points. S'il l'emporte, il obligera donc Ogier à remporter le rallye pour décrocher sa 7e couronne mondiale, ou à finir deuxième tout en glanant deux points dans la Power Stage, ceux de la 4e place. Rien n'est donc fait dans ce rallye, d'autant que Dani Sordo (Hyundai) n'est qu'à 17"8 d'Ogier au classement.

Ott Tänak (Hyundai) n'a plus qu'une toute petite chance, surtout mathématique, d'être sacré dimanche, car il a 28 points de retard sur Evans. Mais dans le duel entre Coréens et Japonais pour le titre des constructeurs, c'est bien Hyundai qui a pris l'avantage samedi, grâce à la sortie de route d'Evans.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rallye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.