Cet article date de plus de dix ans.

Raikkonen déserte !

Les camps militaires et la foule d'Hagenau, très peu pour Kimi Raikkonen. Le Finlandais a préféré arrêter les frais dès samedi soir pour ne pas casser sa Citroën en vue du prochain rallye de Catalogne. On a connu l'ancien champion du monde de F1 plus téméraire...
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Quand tout va de travers et que la route devient une patinoire, il faut savoir faire le dos rond. De passage une saison en WRC, Kimi Raikkonen a décidé plier bagage avant la dernière étape. Visiblement pas attiré par le double passage dans le camp militaire de Bitche, le Finlandais a donc déserté. Il s'en explique : "Je ne pense pas que nous apprendrons beaucoup plus avec ces conditions. La décision qu’il fallait prendre était de garder la voiture intacte pour le Rallye de Catalogne que j’attends avec impatience. Je ne veux pas prendre le risque de sortir à nouveau. À certains endroits, vous avez du mal à voir l’asphalte avec toute la boue et la terre projetée sur la route. La voiture n’as subi aucun dégât après les deux accidents d’hier, mais il est certain que lorsque vus partez si loin, vous n’avez pas exactement la même motivation et ça rend les choses assez difficiles. Nous continuons d’appendre beaucoup et ça a été un rallye utile pour glaner de l’expérience. » Relégué au delà de la 50e place samedi, Raikkonen s'en est allé avant d'avoir vu le grand soleil qui a baigné l'Alsace dimanche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rallye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.