Championnat du monde des rallyes : Les cinq choses à savoir sur la saison 2021

Le Championnat du monde des rallyes va débuter ce jeudi 21 janvier 2021 à Monte-Carlo. Une 49e édition qui regroupera douze pilotes et leurs copilotes. Malgré le contexte de crise sanitaire, le calendrier est bien rempli, avec douze courses qui se dérouleront sur quatre continents. Découvrez les cinq choses à savoir sur cette saison 2021.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Sébastien Ogier au rallye de Monza. (FRANCOIS FLAMAND / DPPI)

• Un dernier tour de piste pour Sébastien Ogier 

Le champion du monde des rallyes prendra sa retraite en 2021. L'occasion pour Sébastien Ogier de tenter de garnir une nouvelle fois l'armoire à trophées. S'il fait partie des grands favoris pour cette 49e édition, il n'est pas le seul. Parmi eux, son grand rival le Britannique Elfyn Evans pourrait bien se mettre en travers de son chemin. Autre concurrent, Ott Tänak. Le pilote estonien est le seul à avoir contesté la domination française ces dernières années. Alors à 37 ans, le pilote français tirera-t-il sa révérence avec un huitième titre ? 

• Ogier, Loubet et Fourmaux en lice pour les Français

Comme l'année précédente, ils seront cinq Français à faire leur entrée dans la compétition à Monte-Carlo. Hormis le duo Ogier/Ingrassia, Pierre-Louis Loubet débute sa première saison pleine en WRC et sera encore accompagné par Vincent Landais. Les deux compatriotes arpenteront les route avec une Hyundai. Adrien Fourmaux est le dernier pilote français en lice. Il sera accompagné de son copilote, le Belge Renaud Jamoul.

• Le Rallye d'Yprès, une grande première en WRC

Cette fois-ci, c'est la bonne ! Pour la première fois, le Rallye d'Yprès accueillera une manche de WRC en 2021. Alors que la Belgique devait faire ses grands débuts en Championnat du monde des rallyes lors de la saison 2020, la situation sanitaire avait contraint les organisateurs à annuler cette épreuve. Ce rallye remplacera celui du Royaume-Uni qui devait se tenir en Irlande du Nord. Une grande joie pour  Jona Siebel, directeur général du WRC Promoteur : "Ypres est une pierre angulaire très populaire du ralliement européen depuis plus d’un demi-siècle. Son élévation en WRC constituera l’un des défis les plus difficiles de la saison et je suis ravi que le championnat se rende enfin en Belgique après le retard malheureux de l’année dernière." L'épreuve sur asphalte se déroulera donc du 13 au 15 août 2021. 

• Une saison à l'ère de la covid-19

Comme beaucoup de compétitions sportives, le WRC a lui aussi dû s'adapter. Dès la première manche qui se déroulera à Monte-Carlo (Monaco), la compétition se tiendra à huis clos. Comme toutes les autres manches, la présence des spectateurs semblent bien compromis pour l'instant. Autre adaptation au niveau des horaires. Alors que le couvre-feu figure dans plusieurs pays, le départ des courses se fera plus tôt dans l'après-midi pour permettre de terminer à temps. Si les incertitudes persistent face à la crise sanitaire, les rallyes de Suède et du Royaume-Uni n'auront d'ores et déjà pas lieu. Ils ont été remplacés par l'Arctic Rally Finland qui se déroulera sur neige et le Rallye d'Yprès, sur asphalte. 

• Dernière année avant le passage à la motorisation hybride en 2022

Dès 2022, les WRC adopteront la technologie hybride. Un souhait qu'avait évoqué la Fédération Internationale de l'Automobile, pour que ses disciplines soient "plus vertes" et donc adaptées à la transition écologique. Ces nouvelles voitures seront donc équipées d'un moteur électrique d'une puissance de 100kW soit 135 chevaux. Ce moteur électrique sera utilisé en ville ou lors des transitions entre les étapes. Le moteur thermique de 380 chevaux, sera néanmoins toujours présent.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Rallye

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.